Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTUALISE LE 24/OCT/2018

Il n'est jamais inutile d'écrire à ceux qui nous gouvernent et notamment au Président de la République (eh oui, il ne se contente pas de présider, il gouverne)

J'ai enfin reçu une réponse à ma lettre ouverte au Président Macron, lettre ouverte qui évoquait le pouvoir d'achat en perte de vitesse des retraités. Même si cette réponse ne nous donnera pas entièrement satisfaction, elle démontre quand même que le signataire de la lettre ouverte a été entendu. Et que la préoccupation des retraités existe. On ne s'en rendait pas bien compte...

Le texte  de la lettre ouverte se trouve ci-après, et je me plais à vous donner l'accès à la réponse émanant de la présidence de la république. Je la publie en son entier, mais j'ai supprimé mon adresse personnelle. Pour lire cette réponse, il suffit de cliquer sur le lien ci-après

https://www.dropbox.com/s/0pewh9n72mnkr93/reponse%20-%20Google%C2%A0Docs.pdf?dl=0

En conclusion je crois qu'il ne faut pas hésiter à s'exprimer et à écrire à nos élus, maires, députés, membres de l'Exécutif, président de la République. C'est l'occasion de brandir son bulletin de votre et de faire avancer positivement les choses, de contribuer à la réflexion collective.

Bonne lecture !

*****************************************************************

Comme expliqué dans cet article, le 28 août, j'écrivais au Président de la République, pour exprimer mon inquiétude et mon mécontentement quant à la perte de pouvoir d'achat des retraites, les seniors étant les plus maltraités par l'actuel gouvernement puisque, à l'augmentation de la CSG s'ajoute la non revalorisation en fonction de l'inflation, par la non indexation correcte des pensions. Si ça continue comme ça, dans 20 ans, les retraites auront perdu 50% de leur pouvoir d'achat !!!

J'espérais avoir rapidement une réponse, non du président lui-même, mais de ses services. Il me semble qu'à notre époque, la communication est chose essentielle.Ceux qui nous gouvernent devraient se faire un devoir d'expliquer leur politique et de donner suite aux interrogations des citoyens. 

Hélas, j'ai bien l'impression que les citoyens en général et les retraités en particulier, sont traités par le mépris par le pouvoir actuel.

Je n'ai reçu qu'un accusé de réception automatique contenant un lien d'authentification (comme si mon message pouvait être un faux) et aussi la copie de mon courrier.

Puisque l'Elysée me le renvoie sous cette forme, j'en fait donc une lettre ouverte, ce qui permettra "d'enfoncer le clou"

Et je répète à mes aimables lecteurs : n'hésitez pas, quand même, à écrire au président de la République !  Une avalanche de lettres l'amènera peut-être à reconsidérer le problème. 

Voici la réponse que j'ai reçue de l'Elysée, et le texte de mon courrier au Président :

no-reply@elysee.fr

 

A moi

28 août 2018 06:51 (Il y a 11 jours)
 
 
 
 
 
 
 

Madame, Monsieur,

Nous vous informons de la bonne réception de votre message. 
Toutefois, pour que l’envoi à la Présidence de la République soit effectif, vous devez cliquer sur le lien suivant : xxxxxxxxxxxxxxxxxx (j'ai supprimé ce lien qui n'a pas à paraître sur le blog)
Sans confirmation de votre part, le message posté sur le site sera effacé sous 72 heures.

---
L’outil Ecrire au Président
Présidence de la République

=========================================================================================================

Voici, pour votre information, le contenu du message que vous avez saisi (validation impérative via le lien ci-dessus) :

Votre identité :
Monsieur 
ARNAUD
Dominique

Vos coordonnées :  xxxxxxxxxxxxxxxxxx

 
Vous écrivez à titre :
Particulier

 

Votre message :
Monsieur le Président,
Le devoir d'un homme politique et d'un chef d'état est de tenir ses promesses. Hélas, aujourd'hui, vos électeurs-retraités, dont je suis, se sentent trahis puisque malgré vos fermes  engagements, le pouvoir d'achat des retraites va continuer à s'éroder lourdement au point que, pour la plupart, cela devient insupportable, quand tout augmente, par exemple les mutuelles.
Je me permets de vous rappeler, Monsieur le Président, que les retraités ne sont pas des assistés, mais des ayants droit, et qu'ils ont payé, toute leur vie de labeur, de lourdes cotisations. Si le phénomène d'érosion des retraites continue, la plupart vont se trouver dans une misère grandissante, y compris ceux des classes moyennes qui ne peuvent pas  renoncer brutalement à une certaine manière de vivre, à leurs engagements, et qui souvent doivent aider leurs enfants. Qui ne veulent pas de surcroît continuer à assister au spectacle de dirigeants politiques qui eux profitent bien des ors de la République ! Alors que pour les retraités, s'offrir une maison de retraite deviendra totalement impossible. 
Je vous demande donc avec vigueur, Monsieur le Président, de permettre le maintien du pouvoir d'achat des retraites par une juste revalorisation immédiate et non par l'obole de deux ou trois euros.
C'est très solennellement, Monsieur le Président, que je vous promets de tenir compte de votre réponse DES LE PROCHAIN SCRUTIN. Et je ne suis pas seul à penser ainsi.Un mouvement va grandir dans ce pays !
Comptant sur vous pour améliorer la situation des retraités, actuellement pris pour des vaches à lait, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'expression de mes sentiments les plus respectueux. 
Dominique Arnaud

 
 

 

 

Précision : en campagne, le candidat E. MACRON avait promis de maintenir le niveau de vie des retraités qui "doit être préservé" : https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/843550093030645760

 

Cet article a suscité bien des commentaires en peu de temps, preuve qu'il ne laisse pas indifférent.

Continuez donc à alimenter le débat, dans le respect des règles de la civilité, même si tenté par plus de vivacité... 

 

Retraités mécontents ? Et si vous écriviez au président de la République ?

 

J'ai écrit ce matin au président Emmanuel Macron. Je ne publierai pas cette missive, car ce n'était pas une lettre ouverte, mais je vous en dirai l'objet, notant que j'ai déjà reçu un accusé de réception.

Il ne s'agissait pas d'évoquer la démission de Nicolas Hulot qui, je le regrette, est l'aboutissement d'une politique très insuffisante en matière d'environnement alors que nous continuons à être empoisonnés au quotidien, alors que nous allons “dans le mur”. Nicolas Hulot a eu raison de manifester ainsi son inquiétude et son impuissance, mais sera-t-il entendu par un président et un gouvernement qui m'ont l'air d'être sourds à la voix du peuple car emplis de leur suffisance ?

MAUVAIS COUP PORTE AUX RETRAITES 

Oui sourds à l'objet de ma lettre au président de la République : ce nouveau mauvais coup porté aux millions de retraités français qui depuis des années, et contrairement aux autres catégories de la population, voient leur pouvoir d'achat, érodé, rogné, jour après jour, comme peau de chagrin.

Après avoir soutenu le président Macron dans son effort de redressement, je lui dis solennellement “ASSEZ”!

Après l'augmentation de la CSG, après une longue période de stagnation des retraites, voici qu'on annonce la limitation à 0,3 % de l'augmentation des pensions, et leur désindexation, alors que l'inflation sera (officiellement) de l'ordre de 2% mais que le prix de bien des denrées indispensables explose.

C'est pourquoi j'ai rappelé au président Emmanuel Macron que les retraités ne sont pas des assistés mais des ayants droit ayant payé, toute leur vie, de lourdes cotisations. Des ayants droits qui bientôt, pour beaucoup, ne pourront plus faire face à l'augmentation des cotisations de leur mutuelle, à la hausse du gaz et de l'électricité, à l'accès aux maisons de retraite toujours plus onéreuses… Autant de dépenses non compressibles.

Je lui ai aussi indiqué ma détermination à exprimer mon mécontentement, lors du prochain scrutin, avec mon bulletin de vote, me refusant désormais à lui signer des chèques en blanc. Le temps des blancs seings c'est fini, fi-ni.

Emmanuel Macron est jeune, mais il ne lui faut pas espérer de second mandat sans les voix des vieux !

Enfin mon mécontentement est dopé par le dernier cadeau financier et incompréhensible fait aux chasseurs…qui voient le coût du permis national divisé par 2. Tout ça pour une chasse libéralisée ...

Alors amis retraités qui êtes nombreux à fréquenter ce blog, dites-moi, en commentaires, votre point de vue sur ce sujet dont vous pouvez publier le lien sur vos blogs et réseaux sociaux, en espérant que ce mouvement des cheveux blancs fera... boule de neige !

Et n'hésitez pas à écrire au Président sur le site http://www.elysee.fr/ ou par voie postale… Des millions de missives ne devraient pas le laisser indifférent alors que les pouvoirs publics cèdent au médiocre lobby de la chasse...

Tag(s) : #Edito, #Environnement, #Politique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :