Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nature, l'environnement sont souvent mes dadas ; c'est pourquoi j'ai plaisir dans le JSL (Journal de Saône-et-Loire) à publier deux nouvelles rubriques consacrées aux atmosphères d'Autun et à la nature, à travers plantes ou animaux.

Pour illustrer ce propos je vais vous donner l'exemple d'un sujet publié il y a quelques jours :

Nature autunoise : ces étonnants hyménoptères

 

(Le début d'une rubrique consacrée à la riche nature d'Autun et de ses environs, entre plaine bocagère et collines)

 

En pleine ZI St-Andoche, observé ce petit nid de guêpes sur lequel veillaient deux spécimens, dont l'un visible, d'une espèce qui n'est peut-être pas celle dite en latin  vulgaris  mais représente bien l'ordre des hyménoptères ; lequel parmi les insectes est des plus fascinants, par la variété des mœurs observées.

Sociaux ou solitaires, les hyménoptères peuvent être butineurs et végétariens mais aussi carnassiers. Plus de la moitié sont entomophages (mangeurs d'insectes) capturant pour nourrir leur progéniture diverses proies paralysées à coups précis d'aiguillon venimeux : grandes chenilles pour les ammophiles, sauterelles pour les sphex, grosses mouches pour les bembex, araignées, voire mygales pour les pompiles alors que les cynips pondent dans le feuillage des arbres ce qui provoque le développement de rondes galles...

Tandis que les fourmis amazones se font nourrir par des esclaves, congénères d'autres variétés myrmicéennes, les fourmis noires et jaunes profitent du miellat secrété par des pucerons domestiqués pour cette fonction. Quant à la chenille de l'azuré, petit papillon bleu, elle sera élevée et nourrie par les ouvrières d'une fourmilière...

 

Tag(s) : #Autun
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :