Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cent ans après, une nouvelle rénovation pour la grille du lycée

 

Monumentale, richement ouvragée et ornée de dorures, la grille du lycée Bonaparte à Autun date de 1772 et constitue une authentique œuvre d'art dont on peut remarquer, actuellement, qu'elle est de plus en plus corrodée. Lente usure due au temps, à l'humidité, qui ronge l'édifice en fer forgé. Pas question pour le maire d'Autun, Vincent Chauvet, de la laisser se dégrader davantage surtout dans l'effort d'embellissement de la place du Champ de Mars. Comme ce monument précieux appartient à la Région, celle-ci a évalué le coût de la restauration à environ 600 000 euros, soit 480 000 euros H.T., l'Etat prenant à sa charge 40% et la ville d'Autun accomplissant le geste fort d'apporter 100 000 euros, effort rare dit le maire, de la part d'une collectivité locale, qui se montre donc très motivée, pour laquelle cette restauration est considérée comme essentielle. En effet, la dernière rénovation de la grille remonte à une centaine d'années, un chantier plus modeste concernant les dorures ayant été accompli il y a 30 ans. Il est temps à notre époque de travailler à sa pérennité.

Nous sommes, pense le maire d'Autun, face à un chef d'oeuvre dont il serait souhaitable d'achever la remise en état pour le deux-centième anniversaire de la mort de Napoléon 1er à Sainte-Hélène soit avant le 5 mai 2021. Le jeune Napoléon, en 1779, étudia quatre mois au collège d'Autun devenu le lycée portant son nom, ce qui procure à l'ancienne Augustodunum, sœur et émule de Rome le titre de ville impériale.

 NOTES : - La grille de fer forgé fermant la cour d'honneur de 32,35 m de longueur et de 4,40 m de hauteur a été commandée au sieur Moine, serrurier à Beaune.

               - Autun célèbre  cette année le 250e anniverssaire de la naissance de Napoléon Bonaparte et le 240e anniversaire de son premier séjour en terre autunoise, de son arrivée le 1er janvier 1779 au collège d'Autun – devenu lycée Bonaparte - en compagnie de son frère aîné Joseph avant d'être admis quatre mois plus tard à l'école militaire de Brienne, tandis que Joseph restait à Autun

Un chantier à suivre ici ou dans le JSL.fr....

Cent ans après, une nouvelle rénovation pour la grille du lycée
Cent ans après, une nouvelle rénovation pour la grille du lycée
Cent ans après, une nouvelle rénovation pour la grille du lycée
Tag(s) : #Patrimoine
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :