Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Saint-Pantaléon, commune d'Autun, au coeur du quartier résidentiel, il est un espace de verdure que j'aime bien, à côté des jardins potagers et d'agrément qu'entretiennent remarquablement les habitants du quartier. On peut s'y promener, jouer au ballon, cuisiner sur les barbecues, découvrir la nature à l'aide de quelques panneaux et aussi s'intéresser à l'histoire et au patrimoine.

Nous sommes sur un plateau surélevé de quelques mètres par rapport à la voirie et à l'habitat et le site est très ancien puisque c'est en 589 que l'évêque Syagre d'Autun et la reine Brunehaut fondèrent une très importante abbaye vouée à Saint-Martin et obéissant à la règle de Saint Benoît ; cette abbaye – sur l'emplacement d'un temple païen - connut une histoire troublée, faite de plusieurs saccages et reconstructions mais son souvenir est parvenu jusqu'à nous grâce à ce qui reste (notamment le tympan) de la chapelle St-Martin.

La sculpture très lisible, représente le Christ entouré des symboles des évangélistes.

De style roman, cet édifice ne remonte pas à des temps si anciens. Selon l'ouvrage de Claude Chermain, “Autun, la ville aux trésors”, que je lis avec bonheur, l'abbaye avait été à nouveau détruite après la Révolution et après avoir servi de fonderie de canons, mais en 1837 des bâtiments, aujourd'hui occupés par le centre social dit aussi le Prieuré, avaient été utilisés comme maison de campagne au profit des élèves du séminaire d'Autun, devenu ensuite l'actuel lycée militaire. Nous sommes en effet sur le territoire d'Autun, mais hors les murs.

Les vestiges que l'on admire sur le plateau, à proximité du terrain de football, témoignent de la nouvelle et superbe chapelle que l'évêque d'Autun fit construire 20 ans plus tard pour favoriser le culte à saint Martin. De ce lieu de dévotion il ne reste plus que la façade, et aussi les fondations, très lisibles, qui permettent de reconnaître la nef, le transept et l'abside demi-circulaire, de visualiser donc l'espace qu'occupait le sanctuaire. Sanctuaire qui était richement décoré de peintures et de sculptures, notamment celles de St Martin et de St Benoît. On remarque encore de beaux chapiteaux. 

Tout près de la cité éduenne, la communauté de Saint-Pantaléon est aussi très riche d'histoire. Et sur ce plateau c'est une magnifique allée ombragée de tilleuls qui conduit le regard, tels les piliers de la nef d'une bien plus grande église ! J'avais observé cette belle disposition à Paray-le-Monial.


 

 

 

 

AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...
AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...
AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...
AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...
AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...
AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...

AU CŒUR D UN QUARTIER RÉSIDENTIEL...

Tag(s) : #Patrimoine, #Autun
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :