Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est le moment de donner réponse à ma devinette. J'ai été ravi par les propositions qui ont été faites, bien sûr par celle de Rose qui a reconnu le doryphore, ravageur des pommes de terre, mais j'attendais encore plus de précisions. Je me suis régalé à certaines réponses poétiques : une dame tigrée, une dame de la cour, une danseuse (et oui ça pouvait y faire penser). J'ai aussi aimé la comparaison avec l'orchidée, avec la mouche, avec la mue (ça brûlait). Et oui, comme cela fut dit, c'était bien une "oeuvre de jeunesse" !

Mais encore fallait-il le savoir. J'ai passé une adolescence, dans les années Soixante, qui a été consacrée aux insectes, à la confection d'une collection notamment avec mon ami Marcel, et aussi avec mon frère Pascal, et à l'étude aidée par des plus chevronnés de deux sociétés savantes de naturalistes et d'entomologistes.

Et cette passion est allée de pair avec celle de la microscopie car il était passionnant de grossir les plantes, préparées en coupes,  et les insectes, de 100 à 600 fois. Cependant, comme l'éclairage se fait par transparence, il fallait réduire l'épaisseur des insectes et les rendre translucides ce qui est assez facile avec les petits spécimens, plus difficile avec les gros, et ce fut le cas de ce doryphore car le doryphore est à la fois relativement gros et assez épais. Cette préparation est donc un exploit.

J'ai d'abord éliminé le contenu de la carapace chitineuse - les viscères - avec un caustique, puis éclairci et déshydraté les téguments  avant de les placer sous lame et lamelle  (de verre) inclus dans du baume du Canada qui une fois sec a assuré, pendant plus d'un demi-siècle, la parfaite conservation de l'ensemble (qui date du 7/6/1965)

Donc mon document était la reproduction, en macro, avec mon APN, d'une préparation pour microscope d'un doryphore qui a été réduit de 5 mm d'épaisseur à un demi millimètres sans avoir été défiguré par l'écrasement. Je dispose encore de plusieurs dizaines de préparations semblables qui résistent aux outrages du temps depuis plus d'un demi-siècle

J'en suis ravi, les commentaires ont été nombreux, et les propositions de réponses variées, mais le mystère reste entier, même si des réponses sont partiellement pertinentes. Continuez à observer et à chercher, réponse dans quelques jours...

Devinette : Puisque je suis amené à montrer parfois sur ce blog la photo de petits animaux en gros plan ce qui s'apparente à la macrophotographie ou du moins à la photo rapprochée***, technique utilisée pour présenter cette image cependant particulière, vous ne serez pas étonnés par la publication d'aujourd'hui. Et pourtant elle diffère de l'habitude!

Mais je vous laisse deviner en quoi, et de quoi il s'agit très exactement.

S'il est évident qu'il est question d'un insecte assez facile  à déterminer, j'aimerais que vous m'en disiez davantage sur le sujet lui-même, sur sa matière, sur son apparence, quelque peu inhabituelles. Ce sera plus tard pour moi l'occasion de fournir des explications

A vous la parole, réservée, dans ce cas précis, à ceux qui ne connaissent pas trop mon histoire...

***(c'est question de grandissement)

 

Tag(s) : #Nature, #Photographies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :