Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Participer, chacune et chacun à sa manière à la journée internationale des droits de la femme du 8 mars, à « el dia international de la mujer », c'est ce que j'ai proposé il y a trois jours, le 3 mars, à mes aimables lecteurs et abonnés des deux sexes, sachant bien que l'utilité d'une telle journée marquée par le militantisme pouvait être ressentie de diverses manières, son opportunité pouvant être controversée par quelques progrès apparents de la condition féminine depuis quelques dizaines d'années alors que de par le vaste monde, le sujet reste totalement d'actualité.

J'ai reçu, sur ce blog, de  nombreuses réponses témoignant d'opinions différentes que je vais renoncer à rassembler car cela aboutirait à un texte trop long, mais dont on retrouvera la totalité en bas de page, je n'ai rien filtré. Je me réjouis de cette participation qui montre que de toutes manières l'égalité des droits entre les femmes et les hommes représente une valeur reconnue du moins dans notre civilisation bien que, dans le meilleur des cas, il y ait encore des combats à mener, mais sans extrémisme comme cela fut indiqué.

La rubrique des commentaires est encore et toujours  ouverte après cette seconde publication mais j'ajouterai ici, hors commentaires, une opinion qui pourrait servir de conclusion, celle de Brigitte qui pense que le 8 mars est toujours d'actualité car même chez nous, dans maints cas, la femme n'est pas respectée. Son expérience professionnelle dans le domaine social l'amène à estimer que les femmes sont trop souvent brimées, méprisées, maltraitées malgré les lois existantes et que la journée du 8 mars peut donc amener à réfléchir.

De plus, rien n'est jamais acquis et les femmes doivent se battre pour leurs droits toujours susceptibles d'être remis en cause. On a encore besoin de provoquer une prise de conscience. Je souhaite que notre expérience aide les femmes du monde qui ne sont pas toutes comme en France protégées par la Loi, mais j'aimerais que le 8 mars devienne enfin inutile...

Et personnellement je serai tenté de conclure avec Jean Ferrat :

Je déclare avec Aragon:
La femme est l'avenir de l'homme

Car quand on voit aujourd'hui l'état de la Planète Terre, après des millénaires de gouvernance essentiellement masculine, on peut se demander s'il ne serait pas bon de tenter de remplacer les maîtres du monde, en Chine, en Russie, au USA, ou en... Arabie, par des dames auxquelles je souhaite, deux jours avant leur "journée" la satisfaction de leurs plus justes revendications. D.A.

 

************************************************************

 
Le 8 mars, jour choisi pour célébrer en France et ailleurs la Journée internationale des droits des femmes, approche et je pense, en ardent partisan des droits de l'homme, ou plutôt de l'humain, que c'est un moment important, car le grave problème des inégalités entre les filles et les garçons, entre les hommes et les femmes, est loin d'être résolu. Pire, un peu partout, de par le monde, les femmes sont les victimes de crimes, de violences diverses, de graves discriminations, de mutilations, auxquels il faut dire «  non ! » avec force et conviction.

C'est pourquoi, ayant de nombreuses commentatrices féminines, j'ai envie de leur donner la parole, en quelques lignes, à propos du 8 mars, soit dans les commentaires de cet article, soit par e-mail pour celles qui connaissent mon e-mail par ailleurs accessible dans les commentaires que je laisse sur différents blogs. Par contre, merci de ne pas utiliser le lien « contact » ce sera plus simple pour moi. J'essaierai ensuite de rassembler les témoignages que j'aurai retenus.

Bien évidemment cette contribution n'est pas réservée aux personnes de sexe féminin, et les mâles peuvent aussi venir mettre leur grain de sel, bien sûr dans les limites habituelles de ce blog, puisque selon le titre d'un film vieux de 20 ans déjà, « l'homme est une femme comme les autres » titre qui reste un beau sujet de réflexion ou de dissertation.

Je précise, pour qui en me connaîtrait pas, que malgré mon prénom convenant aux deux sexes, je fais partie des messieurs…

PS : je n'ai sélectionné qu'une partie de l'infographie...
PS : je n'ai sélectionné qu'une partie de l'infographie...

PS : je n'ai sélectionné qu'une partie de l'infographie...

Tag(s) : #droits des femmes, #droits de l'humain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :