Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...

Paraphrasant Lady Marmalade je vous chanterai « Voulez vous surfer avec moi ce soir . »

J'évoque ici une tendance médiatique qui me semble aller s’amplifiant.

Simple reflet de l'époque où pourtant tout ce qui concerne le sexe dans sa plus grande crudité est devenu accessible en quelques clics...

Ou volonté de racolage en terme d'audience même par des médias plutôt généralistes…

Toujours est-il que le phénomène n'est pas nouveau de voir apparaître dans les fenêtres de l'actualité des liens vers des « infos » plutôt inspirés par le charme, c'est le moins qu'on puisse dire !

A l'occasion du Festival de Cannes la tendance était même particulièrement marquée et il n'est plus besoin aujourd'hui de rechercher des sujets érotiques puisqu'ils viennent en toute décontraction s'imposer sur votre écran, en deux mots s'inviter à la maison !

C'est particulièrement vrai quand je fréquente ma messagerie AOL qui devenue fort croustillante me propose d'emblée les actualités d'Huffington post qui ces jours-ci titrait sur « le sexe pendant les règles » et aussi sur Bella Hadid, la grande question la concernant étant de savoir si elle portait ou non une culotte, sous-vêtement mini d'une tenu minimaliste dont le site directmatin.fr a révélé un centimètre carré assorti à sa robe tant décolletée que fendue. Car dans ces circonstances, tout le jeu consiste à en montrer le plus possible sans dépasser les limites de l'indécence.

Ce cher Huffington ne titre d'ailleurs pas que sur l'empire d'essence (des sens ou décence?) mis à mal par la CGT, et l'on sait bien que le coup de la panne prend plusieurs signification, mais il sait offrir un lien vers un autre site du groupe évoquant le plaisir féminin « à bouche que veux-tu » thème du cunnilingus développé donc avec talent par le journal Le Monde allant, dans le fond, bien plus loin que le téton révélé, sur le célèbre tapis rouge, par Elsa Zylberstein donnant ainsi l'impression que certaines célébrités, pour faire parler d'elles, choisissent la tenue au-delà de laquelle il n'est pas encore possible d'aller (ça viendra !) et bien faites pour faciliter des accidents se voulant involontaires comme la fameuse révélation d'une jolie mamelle de Sophie Marceau il y a deux lustres, suivi récemment par l'apparition d'une fine culotte grâce à un coup de vent malin, mais prévisible. On dirait même que les couturiers font exprès de faire courir ces « risques » à leurs belles clientes...

Une audace qui d'ailleurs n'en est pas vraiment une à une époque où la nudité totale est de plus en plus banalisée , notamment sur grand écran, tout le charme de la démarche de communication des stars d'aujourd'hui résidant dans l'art du goutte à goutte pour montrer leurs « gougouttes » aux voyeurs qui se satisfont de leur insatisfaction car c'est bien dans l'art de la quête, et non de la quéquette, que l'on prend davantage son pied... Petons mis en évidence par une Julia Roberts au décolleté généreux qui montrant son bas sans bas n'a pas eu besoin de tout montrer du haut pour provoquer quelque émotion.

Où les actes de militantisme féminin ne vont-ils pas se nicher à une époque où les slogans s'écrivent aussi sur la peau nue des manifestantes de tout poil et pas seulement sur le torse glabre, heureusement, des Femen ?

Ce qui me rend perplexe, c'est que de timides morceaux de peau révélés fassent toujours tellement recette alors que du moins dans notre société occidentale – à l'opposé des pays islamistes - les interdits reculent tandis que la licence progresse. C'est sans doute parce que notre imaginaire a besoin d'un mystère excitant la déviation du voyeurisme, mal bénin dont souffrent tant de nos contemporains, que je n'envisage qu'une seule thérapie : une bonne fois pour toutes, célébrités et quidams, mettons nous tous dans la tenue d'Adam et Eve , dès que le soleil brille, avec le naturel de la jeune Miou-Miou dans les Valseuses, à une époque où l'expression « à poil » n'avait pas encore été épilée par une mode dévastatrice des fourrures naturelles.

Je conclurai en disant qu'un excès de liberté vaut mieux que toute censure et c'est ce qui a inspiré ce tour d'horizon à la fois sérieux et coquin...

PS : et encore je n'ai parlé que d'information, pas de pub... Un sujet à venir peut-être...

A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
A poil ou presque sur les sites généralistes : quand la nudité se fait toujours plus racoleuse...
Tag(s) : #Vie quotidienne, #Société, #Infos, #Internet
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :