Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Invasion de pigeons : faut-il les chasser ? Suite : Pas de carnage à Luzy

Comme on peut le relire dans l'article précédent (ci-après) l'opération anti-pigeons a été menée à Luzy. Selon le Journal de Saône-et-Loire, le mauvais temps ne l'a pas favorisée et seulement une quinzaine d'oiseaux considérés nuisibles ont été abattus. Il faut préciser que les tireurs - ils étaient 7 dont un lieutenant de louveterie - ne visent que les pigeons en vol et non ceux posés sur les toits. Au moins une autre opération devrait être menée avec un peu plus de chasseurs, mais on peut se demander si le tir est le meilleur moyen. Toujours est-t-il que ça permet à certains nemrods de pratiquer leur loisir favori en dehors des périodes d'ouverture de la chasse... ce qui m'incite à poser de lourds points de suspensions, comparable à ... des plombs.

A préciser que ces "bénévoles" selon le JSL agissent dans le respect de l'arrêté préfectoral autorisant l'opération.

Ci-après, le premier article :

Invasion de pigeons : faut-il les chasser ? Suite : Pas de carnage à Luzy

Alors qu'à Cuernavaca, le nid de petits roselins familiers nous ravit plutôt qu'il ne nous cause de désagréments, à Autun, l'envahissement par les pigeons de notre immeuble, et sans doute de bien d'autres, pose réellement un problème. Trop c'est trop !

Non seulement ces volatiles surabondants viennent taper dans les fenêtres et marcher sur les velux, mais de surcroît ils recouvrent tout d'une épaisse couche de déjections, notamment les balcons et les gouttières qu'ils peuvent boucher. Nous en avons eu un jusque dans le chauffe-eau à gaz où il était prisonnier. Non seulement leurs fientes sont sales, et empêchent de jouir, par exemple, du balcon colonisé (les oiseaux faisant leur nid sous les ardoises du toit) mais de surcroît ils peuvent poser un problème de santé publique, de contagion, si bien qu'actuellement nous sommes amenés à explorer les diverses solutions pour limiter le nombre de ces "charmants" oiseaux un peu comparables à des rats ailés.

Et voici que j'ai trouvé une solution insolite à Luzy, une bourgade voisine qui connaît aussi une invasion de pigeons, ainsi que je l'ai lu dans le journal de Saône et Loire dont je reproduis l'article : il s'agirait de les tirer dans le bourg, donc au fusil.

Est-ce une piste à suivre à Autun? Toujours est-il qu'il faudra bien mener une réflexion collective sur ce sujet. Car pour ce qui est des immeubles envahis, la situation devient insupportable.La "dépigeonnisation" est certainement à entreprendre...

Invasion de pigeons : faut-il les chasser ? Suite : Pas de carnage à Luzy
Tag(s) : #Environnement, #Vie quotidienne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :