Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chapeau bas ! Pour la capture de El Chapo. Et pourquoi pas sombrero ?

Chapeau bas ! Pour la capture de El Chapo.

Mais je ne sais pas si les Mexicains utilisent le mot sombrero dans le même sens d'un hommage appuyé.

Comme toute la presse en parle et en fait des gros titres, notamment la presse mexicaine, je ne m'étendrai pas sur la spectaculaire arrestation de El Chapo, leader du cartel de Sinaloa, dont l'évasion rocambolesque avait également occupé le devant de l'actualité.

Cependant je remarque ici deux phénomènes locaux, qu'on ne verrait peut-être pas en Europe.

Le premier, c'est que l'annonce de la "recaptura" a été faite par le président mexicain Enrique Pena Nieto en personne par le truchement de deux messages sur son compte Twitter, moyen moderne de communication.

La seconde particularité, c'est que dans le journal La Jornada et sans doute dans d'autres publications, la Conago qui est la conférence nationale des gouverneurs utilise une page entière du journal pour exprimer la reconnaissance des gouverneurs et du chef du District Fédéral, au président de la République Nieto et aux institutions de sécurité nationale pour la capture du "delincuente" le plus dangereux et le plus recherché du monde, capture qui dit le communiqué en substance démontre que les Mexicains peuvent avoir confiance en leurs institutions.

Toujours est-il qu'on peut imaginer qu'El Chapo va maintenant être bien gardé et puisque les autorités de ce pays se sont inspirées de la France pour créer leur gendarmerie nationale, peut-être pourraient-elles... faire un tour dans l'histoire du roi Louis XI célèbre pour ses fameuses "cages de fer" ! D'où l'on s'évadait bien difficilement.

P.S. : Illustrations copiées dans La Jornada. Merci à elle.

Chapeau bas ! Pour la capture de El Chapo. Et pourquoi pas sombrero ?
Chapeau bas ! Pour la capture de El Chapo. Et pourquoi pas sombrero ?
Tag(s) : #Actualité, #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :