Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vécu du Mexique: scènes de guerre et l'état d'urgence en France !

 

Près de 17 h au Mexique et de minuit en France, il est terriblement effrayant de vivre en direct sur France Info les tragiques évènements qui se déroulent actuellement à Paris où François Hollande est en train de décréter l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire, après les fusillades et actes terroristes qui endeuillent la France en ce 13 novembre.

Il est terriblement émouvant, minute après minute, d'entendre le bilan s'alourdir, 20 morts, 30 morts, 40 morts, 45 morts, 60 blessés graves... Mais il est fortement rassurant d'entendre des paroles de fermeté dans la bouche du président de la République devenu chef de guerre qui a décidé que des perquisitions vont être immédiatement menées, et qu'il s'agit pour tous les Français de serrer les coudes.

Tandis que le plan rouge est déclenché, que l'armée est mobilisée, ainsi que toutes les polices, que déjà la recherche des criminels est engagée, je ressens une émotion profonde que je traduis en direct, comme je peux... J'ai comme une boule dans la gorge, confronté à l'inacceptable, que des assassins puissent s'en prendre à des victimes innocentes sur notre terre de liberté et de respect des droits de l'homme.

Un certain nombre d'éléments désigent déjà les auteurs de cette tentative de terroriser des innocents, opérations concertées et simultanées et l'on ne peut que penser qu'elle est dirigée de l'étranger. Oui dirigée de l'étranger.

Pour moi, il est souhaitable que la plus grande fermeté continue sur les théâtres d'opérations actuels au Moyen-Orient, et que dans l'Hexagone soient au maximum utilisées les informations concernant les suspects faisant l'objet des fameuses fiches « S » : que toutes les personnes suspectes d'accointances idéologiques avec les terroristes soient bouclées un bon moment, que les lieux où fermentent les idées terrorristes soient fermés, car il ne faut plus leur laisser la possibilité de faire du prosélitisme et de passer à l'action, ce que trop de clémence leur permettrait de faire. Et que les plus modérés se démarquent clairement des activistes, une bonne fois pour toutes.

L'Etat doit se donner tous les moyens de ne pas laisser le champ libre aux ennemis de notre démocratie. La tolérance zéro est à l'ordre du jour.

Et je repense, en ce triste novembre, avec une immense émotion, au massacre ignoble qui avait fait dire à la multitude française : JE SUIS CHARLIE !

Tag(s) : #Edito, #Actualité, #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :