Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nuisibles les corbeaux, messagers des dieux ?

La contemplation de quelques corvidés (corneilles noires ou corbeaux freux) perchés au sommet d'arbres parés des couleurs de l'automne, invite à l'admiration, car leur sobre robe d’obsidienne est élégante.

Leur présence appelle aussi à la réflexion à propos de l'appellation de « nuisibles » dont ils subissent les conséquences. En effet, l'homme, qui supporte parfois mal la concurrence, a tendance à ne pas vraiment accepter la place qu'occupent certains animaux dans la nature, qu'il s'agisse du renard, du ragondin ou encore des petits carnivores, liste bien incomplète. Cependant, il est difficile d'imaginer que ces animaux n'aient pas leur place dans l'environnement, qu'ils n'aient pas un rôle à y jouer, et qu'on s'arroge le droit, non seulement de les chasser, mais aussi de les détruire, de les exterminer en tous temps, sur arbitrage, souvent, des préfets.

Cependant, ce qui est nuisible pour les uns ne l'est pas forcément pour les autres, et s'il n'est pas agréable de supporter le voisinage de myriades d'étourneaux, quelques individus isolés se montreront parfaitement fréquentables. Il en est de même des pigeons, plus acceptables dans les haies que sur les maisons et monuments !

Certaines discriminations, établies par les humains, étonneront toujours, mais il apparaît aussi que d'une nation à l'autre, les autorités peuvent établir des règlements bien différents, et que telle espèce acceptée dans un pays sera peut-être pourchassée dans un autre.

Ainsi en est-il des araignées, respectées par les uns qui reconnaissent leur rôle de prédateur des insectes volants, dont les moustiques pathogènes, mais écrasées par d'autres se montrant, en la matière, phobiques.

Pour revenir aux corbeaux, rappelons qu'ils veillaient et nourrissaient les ermites du désert, tel Isaïe, qu'en Asie ils représentaient le symbole de l'amour familial, que dans la tradition maya ils étaient les messagers des dieux.

Ce qui devrait valoir, à ces auteurs de nuisances et de pillages quand ils sont en surnombre, une certaine indulgence de la part des bipèdes auxquelles ils empruntent parfois quelques attitudes... bipèdes humains qui méritent la palme des animaux les plus nuisibles de la planète !

Alors suivons en rêvant le vol de nos frères ailés, sans poursuivre une éradication déjà bien avancée !

Nuisibles les corbeaux, messagers des dieux ?
Tag(s) : #Environnement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :