Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MA RUBRIQUE DU VELO -  Pourquoi le cycliste doit-il être, aussi, un peu mécanicien ?

Ça commence par la prise de conscience que le beau vélo neuf n'est plus si neuf que ça, et qu'il va falloir intervenir sur un de ses éléments mécaniques. Ne parlons pas de grosse panne, mais d'usure des patins de freins ou encore de chaîne ayant pris un peu d'âge. On peut bien sûr se contenter d'aller régulièrement chez son vélociste qui sera ravi de vous faire payer plus ou moins cher une révision. Mais quand on est passionné de vélo, c'est comme en informatique, on aime parfois, comme on dit, mettre « les mains dans le cambouis ». Et quand on est maniaque on est d'accord avec l'adage "qu'on n'est jamais si bien servi que par soi-même".

Ainsi, déposer et remettre en place la chaîne, pour la changer, ou tout simplement pour la bien nettoyer, n'est pas bien sorcier : il suffit d'utiliser un dérive-chaîne – de bonne qualité – pour défaire un maillon, et d'utiliser une attache rapide pour refixer les deux extrémités de la chaîne. On peut aussi repositionner le maillon.

OUTILLAGE AD HOC

A condition de disposer de l'outillage ad hoc, il est également facile de changer les câbles, les patins, les plaquettes de freins, de resserrer un peu l'axe d'une roue - ou du pédalier - qui a pris du jeu - il faut une clé à cônes de moyeux, ultra plate - , de régler un dérailleur, et bien sûr de réparer une chambre à air en cas de crevaison. Il est des cyclistes, en effet, qui en cas de pneu dégonflé préfèrent (j'en connais), plutôt que de réparer, téléphoner à quelqu'un qui pourra venir les dépanner en voiture. Et comme, avec les pneus modernes, on crève de moins en moins souvent...cette méthode est jouable. Eh oui !

Cet article n'est pas destiné à offrir, bien entendu, un cours de mécanique, art dans lequel du reste je ne suis pas un grand spécialiste, bien que sachant me débrouiller. J'ai appris en effet sur le tas, pendant mon adolescence, nécessité faisant loi, car comme je ne disposais que d'un très petit budget et que le vélo était loin d'être jeune, je devais tout faire moi-même, y compris intervenir dans les roulements à bille.

Je ne ne disposais qu'aucun manuel et j'ai du me débrouiller. Aujourd'hui, grâce à l'Internet, et aux nombreux sites traitant de chaque opération, on trouve aisément en ligne le didacticiel utile voire nécessaire. C'est ainsi que j'ai appris à positionner de manière parfaitement parallèle à la jante les patins de frein. Simple, mais il faut savoir...

AUTONOMIE DES RANDONNEURS AU LONG COURS

Mais le but de cet article est surtout d'inciter à l'indispensable autonomie lors de randonnées au long cours, lors desquelles on ne trouvera pas forcément, en cas de besoin, un vélociste. Or, le meilleure entraînement, pour être efficace en cas de panne lors d'une sortie, c'est bien de s'exercer à la maison, cela évite de se sentir totalement dépourvu au bord du chemin, en cas d'imprévu.

Il est évident que lors d'une randonnée on ne pourra pas avoir sur soi de quoi remplacer toutes les pièces défaillantes. Mais il faut au moins disposer dans sa sacoche d'une chambre à air et des outils pour la remettre en place (pompe, minutes), des patins et câbles de frein (et de dérailleur éventuellement), d'un jeu de clés (notamment Allen), éventuellement d'un blocage rapide de roue, d'une clé à rayons, et pour les longues randos d'un pneu de rechange, ou d'un morceau de vieille chambre à air pour renforcer par en dessous un pneu coupé. La liste n'est sans doute pas complète, à chacun de l'adapter à sa mode. Cependant on peut recommander d'avoir sur soi un canif multi-lames. Avec un décapsuleur à bouteilles de bière, mais là je sors du sujet ;-))

Sur certains VTT, il n'y a pas de blocage rapide de roue, mais un boulon. Il faut alors avoir dans le sac la clé appropriée !

Ainsi aura-t-on le plaisir d'éprouver la sensation de maîtriser totalement la machine à la fois simple et complexe qu'est la bicyclette.

Mais non ce n'est pas si compliqué...
Mais non ce n'est pas si compliqué...

Mais non ce n'est pas si compliqué...

... la preuve !

... la preuve !

Prenez note...

Prenez note...

La solution : voir les commentaires pour retrouver le lien du site où l'on peut retrouver cette image ; je le copie également ici : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fp4.storage.canalblog.com%2F44%2F52%2F569340%2F35617941.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fremorques2velos.canalblog.com%2F&h=345&w=600&tbnid=i2SjUP5hsuVlsM%3A&zoom=1&docid=K32V9mHcvB1iSM&hl=fr&ei=QAqDVIvqLYv1UtSPgvAP&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1689&page=4&start=62&ndsp=23&ved=0COgBEK0DMD8

La solution : voir les commentaires pour retrouver le lien du site où l'on peut retrouver cette image ; je le copie également ici : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fp4.storage.canalblog.com%2F44%2F52%2F569340%2F35617941.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fremorques2velos.canalblog.com%2F&h=345&w=600&tbnid=i2SjUP5hsuVlsM%3A&zoom=1&docid=K32V9mHcvB1iSM&hl=fr&ei=QAqDVIvqLYv1UtSPgvAP&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1689&page=4&start=62&ndsp=23&ved=0COgBEK0DMD8

Tag(s) : #MA RUBRIQUE DU VELO, #Randonnée, #Vie quotidienne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :