Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma rubrique du vélo : Nouvelle bicyclette, un VTT « specialized » dans les côtes mexicaines

Mes congénères cyclistes ne me démentiront pas : c'est toujours avec un plaisir d'enfant qu'on chevauche un nouveau vélo, quand bien même on a atteint un âge plus que canonique. Au contraire, avec une machine toute neuve, on s'imagine qu'on va littéralement s'envoler. Ce n'est ni faux, ni totalement vrai, bien que les ailes semblent vous pousser!

Cela pour dire mon petit bonheur quand j'ai enfourché hier le nouveau vélo de montagne ou vélo tout terrain qui est particulièrement adapté au relief pentu et cabossé de la région de Cuernavaca.

Je pilotais auparavant, depuis quelques années, un VTT Benotto dont j'ai été fort content malgré son principal défaut, sa taille trop petite pour moi, faute à un choix hâtif. Mea culpa. Les Mexicains mesurant en moyenne quelques centimètres de moins que les Européens, les vélos standard ne sont pas conçus, en effet, pour qui dépasse le mètre quatre-vingts... Ce Benotto, je vais d'ailleurs le conserver, par sympathie, et pour en faire un utile « mulet ».

Vrai vélociste

En début d'année, ayant apprécié les services du magasin Inter Bike de Cuernavaca qui m'avait refait consciencieusement le rayonnage d'une roue, je suis retourné chez ce vrai vélociste, employant un authentique mécano, pour voir quelle était son offre.

Et c'est ainsi que je suis tombé en arrêt devant un VTT Specialized Hardrock disc SE 29 (c'est ce qui est marqué sur la facture) qui m'a semblé pas mal du tout bien que je ne sois pas un adepte des sons agressifs du hard rock...

Sponsoring « Comme les rois mages... »

Le prix me convenant grâce à l'aimable sponsoring de mes rois mages mexicains (qui se seront reconnues ici, merci pour leur subvention), les rois mages exerçant au Mexique la mission attribuée ailleurs au Père Noël, mais n'ayant pas pu caser le nouveau vélo dans le coffre de la voiture, car il est vraiment de bonne taille (le vélo, pas le coffre) je suis reparti dessus vers la maison, en sifflotant, mais pas un air de hard rock, le twist m'inspirant davantage pour pédaler...

Souvenirs, souvenirs...

Fredonner « Twist and twist, le monde entier twister » rythmait mes modestes ascensions d'il y a 50 ans !

Les huit kilomètres du retour (aller en taxi) m'ont permis de tester les différentes qualités de ma nouvelle monture car l'itinéraire commence par un bout de plat suivi par une longue descente prélude à une rude et longue côte.

Outre la satisfaction d'avoir un vélo correspondant à mes longues jambes, j'ai constaté un certain nombre d'avantages

Bonne prise en main

Position agréable, prise en main du guidon droit parfaite grâce aux poignées ergonomiques, passage très fluide des pignons et des plateaux dont la gamme est très étendue : à vue de nez, le plus petit braquet doit être inférieur à deux mètres.

Sur chaussée cabossée ou pavée, la conjugaison entre la suspension avant et les roues de 29 pouces (au lieu de 26 pouces sur un VTT normal) apporte beaucoup de confort sans nuire à la puissance. Le diamètre de la roue fait 7,2 cm de plus...

Le dessin du vélo le rend efficace sur route comme en tout terrain.

En descente, le freinage par les deux freins à disques est doux, silencieux, très efficace sans bloquer les roues.

La selle standard, fine, légèrement évidée au milieu, donne une bonne assise et devrait éviter les douleurs fessières (qui d'ailleurs m'affectent peu, vu mon entraînement).

Dans la circulation j'ai trouvé le vélo maniable, éprouvant aussi une bonne sensation d'équilibre, notamment en descente, donc de sécurité. Mais ici casque plus que recommandé.

Un bon grimpeur

Enfin, dans la montée, dont un long passage à 10%, en tout 200 mètres de dénivellation, l'ascension s'est révélée aisée sans brûler mes dernières cartouches puisque je n'ai pas eu à passer le plus petit braquet (pignon de 34 dents), ce qui laisse penser que je pourrais gravir, sans mettre pied à terre, tous les « murs » du coin.

Enfin, la dernière descente, 12% sur gros pavés, m'a semblé plus confortable que précédemment.

Les deux nouveautés que représentent pour moi les freins à disque et les roues de 29 pouces me donnent à première vue satisfaction, mais vous imaginez aisément qu’incessamment, je vais tester cela sur une jolie rampe à plus de 15%, j'y reviendrai...

Mon seul regret sera de ne pas pouvoir essayer cette machine sur les sentiers du Morvan. Outre la complication d'enregistrer un vélo sur Air France, en plus des valises, le transport d'une bicyclette oblige à l'achat d'une housse spéciale, dépense à laquelle s'ajoutent 100 euros pour un aller simple, le double pour un AR. Ce ne serait pas raisonnable alors que je suis déjà bien équipé dans l'Hexagone.

A propos du poids

A la maison, j'ai pesé l'engin à l'aide d'un pèse personne (soustraction, de la pesée avec vélo, de la pesée sans vélo). J'ai relevé une masse de 13,5 kg, ce qui est raisonnable pour un vélo de cette grande taille

(à suivre)

*****

Adresse (ça peut être utile à quelque ami) de mon magasin Inter Bike à Cuernavaca : 143 calle Gral Francisco Villa, non loin de la glorieta et de la statue équestre de Zapata, en haut de la zone militaire. Le magasin est fermé, pour cause de repas(!), entre 14 et 16 heures.
Les gros plans sont à l'intention des spécialistes qui y trouveront à disserter !
Les gros plans sont à l'intention des spécialistes qui y trouveront à disserter !
Les gros plans sont à l'intention des spécialistes qui y trouveront à disserter !

Les gros plans sont à l'intention des spécialistes qui y trouveront à disserter !

Tag(s) : #MA RUBRIQUE DU VELO, #Sport
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :