Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MA RUBRIQUE DU VELO...   Du Haut-Folin au mont Beuvray, bon entraînement au sommet du Morvan

La répétition de l'effort, avec un temps de pause, permet de progresser.

C'est pourquoi à vélo il est bon d'enchaîner les difficultés, ce qu'offre en Bourgogne deux proches sommets du Morvan, le Haut-Folin, 901 m, et mont Beuvray, 821 m, dont le monument se trouve à 809 mètres d'altitude.

LE HAUT-FOLIN

Situé au cœur d'une immense forêt, le Haut-Folin ne présente pas, au départ d'Autun, de difficulté majeure. Sur la D 978 - vers Château-Chinon - , la première vraie côte près de Roussillon-en-Morvan, se trouve du Pont du Seuil jusqu'à la Bise, en gros 5,5 % sur deux kms. La seconde, atteint 6,5 % sur un tronçon de deux kms situé entre la Croisette et le sommet. Sommet marqué par de hautes antennes, à partir duquel, bien sûr, ça descend tout le temps - sinon une petite côte de 50 m de déniv. vite avalée - jusqu'au village perché de Glux-en-Glenne.

Pour le reste, la montée vers le Haut-Folin c'est seulement du gros faux plat à affronter sur de nombreux kilomètres.

Au sommet du Haut-Folin

Au sommet du Haut-Folin

LE MONT BEUVRAY

Il n'en est pas de même pour le Beuvray. Au plus bas de Glux-en-Glenne, à 549 m d'altitude, on mesure ce qui reste à grimper. Atteindre le col dit du Rebout au niveau du musée de Bibracte est facile (5%), mais ensuite ça se corse avec un pourcentage moyen de plus de 10% sur deux kms dont des raidillons qui doivent atteindre les 15% (20% selon un internaute optimiste ou pessimiste, c'est selon). Bien échauffé par le Haut-Folin, je l'ai monté sans mettre pied à terre, appréciant ensuite la beauté de la descente, à aborder prudemment car elle est assez dangereuse (route étroite avec un sol en mauvais état). En sens unique et donc interdit, la descente vers le musée est à proscrire, il faut donc passer par l'arrière du mont pour se diriger ensuite vers Saint-Léger-sous-Beuvray. A cet endroit, le paysage fait penser au massif des Vosges.

On se laisse ensuite glisser vers Autun : c'est un vrai plaisir sur une bien belle route par la Grande Verrière, même si le jus manque un peu pour aborder les dernières mini-bosses, car le périple dépasse quand même 910 m de dénivelée positive sur un total de 70 kms linéaires. A vos vélos, car cet itinéraire représente un excellent entraînement pour affronter, plus tard, des difficultés plus fameuses !

Mes braquets, n'ont rien de glorieux, 42/28 dans le Haut-Folin, 30/28 au sommet du Beuvray. Mais les plus jeunes doivent pouvoir tirer plus gros...

PS : J'ai déjà évoqué par ailleurs ces sommets, mais si j'y reviens sous une autre forme, c'est à l'intention de mes nouveaux lecteurs...
La table d'orientation du Mont Beuvray : vaste panorama de la pelouse d'une vaste clairière, un tel point de vue n'existe pas au Haut-Folin, couronné d'arbres

La table d'orientation du Mont Beuvray : vaste panorama de la pelouse d'une vaste clairière, un tel point de vue n'existe pas au Haut-Folin, couronné d'arbres

Tag(s) : #MA RUBRIQUE DU VELO
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :