Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Popocatepetl par Francis Etienne Sicard Lundquist

Depuis que je me balade sur Internet, je constate que la Toile est devenu un immense salon littéraire et poétique où ceux qui écrivent peuvent s'exprimer en toute liberté.

Autrefois, en dehors de quelques élus parvenant à la célébrité, la majorité des auteurs de quelque plaquette composée avec amour restaient dans l'ombre, lus seulement par leur entourage immédiat. Avec les développements du Web, les choses ont changé, et grâce aux blogs, comme aux sites d'expression collective, chacun peut bénéficier d'un important moyen de diffusion universel, ce qui ne veut pas dire qu'il soit aisé d'être apprécié par des milliers de lecteurs. Il faut aussi de l'opiniâtreté pour se faire connaître...

Internet est cependant un formidable lieu de rencontre. On y fait la connaissance de personnes et de talents qui seraient restés inconnus sans le réseau qui au XXIe siècle connaît un développement fabuleux, bourré du reste tant de grands avantages que de travers.

C'est ainsi, vous dirai-je, que j'ai fait la connaissance virtuelle de plusieurs littérateurs de belle qualité, dans des genres très différents.

UN MAITRE DU SONNET

Le dernier (en date) est Francis Etienne Sicard Lundquist ; Francis Etienne Sicard Lundquist est l'auteur de plusieurs recueils, que j'ai découvert avec la « complicité » de Marcel Faure (gracias!) sur le site Ipagination.com. J'y ai lu qu'entre autres récompenses, il avait été lauréat du prix Charles Trenet.

J'apprécie beaucoup la musique des vers de cet authentique spécialiste du sonnet classique qui cherche toujours la perfection puisqu'il participe aussi à des ateliers d'écriture portant traitant de la prose.

Sur Internet, les rencontres peuvent aboutir aux échanges et c'est le cas aujourd'hui car Francis Etienne, intéressé sur ce blog mexicano par une de mes photos, mettant en scène le volcan Popocatepetl, lui a consacré un poème que j'ai lu sur son site perso, que j'ai apprécié à sa grande valeur, et que je reproduis ici, sous forme d'image, en vous incitant à vous rendre sur son blog, ou sur ipagination.com, et à en feuilleter les pages. Pour entrer dans un monde de beauté, il suffira de cliquer sur ce lien :

http://lettresdesoie.over-blog.com/article-le-popocatepetl-121973824.html

Et si vous ne comprenez pas tout, si quelques métaphores vous échappent, ce n'est pas grave, c'est même le secret du charme des sonnets de Francis, maître de la musique poétique, mais dont les mots sont plus mystérieux qu'obscurs.

Plus mystérieux qu'obscurs car ils restent, ces petits poèmes de quatorze pieds, aux belles rimes, particulièrement lumineux ! Alors cette lumière, il fallait bien qu'elle ne restât pas sous le boisseau !

LE POPOCATEPETL

Ce poème incrusté est dans une image car il devient ainsi une oeuvre nouvelle, bien mieux que s'il lui servait de légende, j'espère que son auteur de me contredira pas...

Ce poème incrusté est dans une image car il devient ainsi une oeuvre nouvelle, bien mieux que s'il lui servait de légende, j'espère que son auteur de me contredira pas...

Tag(s) : #Cadeaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :