Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

http://stef0263.eklablog.com/blog-a-part-a126464666

Depuis que je lis et partage des textes sur Internet, j'ai eu le bonheur de lire nombre d'auteurs de talents, et d'en tirer un plaisir revigorant.

 

Je vais commencer (en respectant l'ordre alphabétique) par Dominique Arnaud, journaliste à la retraite, dont je lis régulièrement le blog.

Dominique est parvenu à l'exploit non négligeable de me faire apprécier des sujets au départ improbables, comme ses balades cyclistes au Mexique ou en France. En effet, lecteur flemmard et lent, j'ai une patience limitée pour ce qui ne me prend pas de suite. Or Dominique possède un coup de plume propre à faire décoller le lecteur sur le seul mérite de son style, ce qui fait qu'au bout du compte on ne sait plus si on aime le sujet de la narration ou la narration du sujet.

Il faut dire que Dominique est animé par cette rare faculté de transformer des choses qui sembleraient des plus normales en sujets dignes d'intérêt. J'imagine que pour lui le monde doit être comme un minerai inépuisable dont, alchimiste jovial, il sait tirer légèreté, beauté, et volupté (pour ne pas paraphraser l'Invitation au Voyage, ce que sont ces textes -- http://www.poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/l_invitation_au_voyage.html ). Ainsi, au gré de son plateau denté et de sa plume, il nous emmène sur les pentes de paysages mexicains, nous découvrons le Morvan et les Cévennes, nous apprenons que des bestioles improbables sont croquées par des autochtones et qu'un jambon sèche depuis des siècles dans la vitrine d'un restaurateur.

Parfois il fait escale dans une gargote où, s'étant pourléché les babines après une journée de prise au vent, il nous supplicie de ses sensations gustatives. Car chez Dominique l'humain n'est jamais bien loin : il possède une densité toujours présente, solide, même en filigrane, comme si nul jugement de beauté ne valait sans lui, à tel point qu'on finit d'ailleurs par se demander si cette beauté-là il ne la tire pas de lui-même.

Alors voilà, depuis un ou deux ans je me laisse porter avec plaisir par son écriture si facile et créative, vers des découvertes qui, dans le même mouvement, ouvrent des pans de moi-même ; car un des grands miracles de la littérature ou de l'art est cette surprise « postnatale » de quelque chose d'inconnu quelques fractions de seconde plutôt, et qui est un accroissement de la conscience.

Bien sûr, avec le temps des liens « numériques » se sont tissés avec lui, ce qui fait qu'aujourd'hui, c'est avant tout avec une subjectivité toute amicale que je reçois sa verve, et que du coup j'ai perdu en capacité critique. Mais cela importe peu puisque le plaisir de le lire continue, et cela seul, en matière de littérature, compte à mes yeux.

Pour le reste l'amitié est elle aussi une aventure de la conscience. Elle se décide au hasard, un peu comme l'art, mais est moins inerte, donc plus risquée. Espérons que les moyens numériques de partage des textes permettront des ouvertures sur ces deux mondes, enchanteurs de l'âme et de l'esprit.

En tout cas j'invite tout un chacun à visiter et à s'abonner au site de Dominique, car il vaut le détour.

J'ajoute que Dominique a écrit plusieurs ouvrages dont un conte : « Le Jardin de Tyria », et plusieurs ouvrages dont la liste figure ci-dessous. J'ai par ailleurs eu le bonheur de lire un polar qu'il a écrit relatant les tribulations d'un Mexicain à Boulogne, livre dont j'attends avec hâte la publication afin d'avoir entre mes mains la douceur du papier, et sous les yeux sa dédicace !

J'oubliais : Dominique étaye également ses textes de photos et parfois de vers, ce qui contribue à donner une sorte d'altitude enrichissante au regard du lecteur, et que l'humour est souvent son compagnon de virée, ce qui n'est pas le moindre de ses atouts.

Voici quelques exemples de ses textes :

http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/07/la-chapelle-sous-uchon-sous-le-signal-d-uchon-la-convivialite-de-la-chapelle-et-et-de-l-auberge.html

http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/04/balade-dans-la-foret-sur-les-hauteurs-de-cuernavaca-la-pleine-nature.html

Le lien vers le blog de Dominique :

http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/

Sa bibliographie :

Le Guide du Boulonnais et de la Côte d'Opale, La manufacture, 1994.

Rives et rivages – La Côte d'Opale, des dunes flamandes à la baie de Somme, Punch Edition, 1993.

Boulogne-sur-Mer – Guide de Visite, Editions La Voix du Nord, 1992.

Voyage en Côte d'Opale, Punch Edition, 2000.

Voyage en Côte Picarde, Punch Edition, 2003.

Voyage en Côte d'Albâtre, Punch Edition, 2005.

Nature en Caps et Marais d'Opale, Punch Edition, 2002.

Le Blockhaus de Morin, Centaure, 2001.

Les plus beaux Parcs et Jardins des Hauts de France, Punch Edition, 2005.

Le Marais audomarois, Punch Editions, 2006.

Le jardin de Tyria, Christian Navarro.

Tag(s) : #Livres

Partager cette page

Repost 0