Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alors qu'Ici, avec un temps de retard sur Ailleurs, l'épidémie semble avoir atteint un pic faisant espérer le temps de la décrue, je vais vous révéler un peu des aspects pratiques de notre quotidien.

Il est fortement conseillé, par les pouvoirs publics, de rester chez soi, ce qui n'empêche pas de prendre un peu  l'air dans le vaste quartier privé. Il est situé en contrebas de la forêt et au dessus de barrancas (ravins) boisées rendant donc la nature très proche. Ainsi que quelques autres flâneurs du coin, salués de loin, en gardant largement la distance sociale, nous faisons quotidiennement notre petit tour, à pied et/ou à vélo, histoire de monter quelques bonnes côtes pour garder du tonus.

Et puis il y a les inévitables courses, alimentaires car actuellement nous ne songeons pas trop  au shopping. Ici deux options cohabitent et se valent. Outre le petit magasin proche qui dépanne parfois, ou encore la quincaillerie qui m'a fourni d'indispensables piles, il est plus aisé d'utiliser la grande distribution.

- Il est facile d'aller en voiture au supermarché habituel qui offre l'avantage d'ouvrir à 7 h ; j'y vais donc à l'ouverture tous les trois ou quatre jours quand il n'y a que très peu de monde, et quand l'air a été purifié par la nuit. On y trouve de tout, le personnel porte des masques, il y a à l'entrée des désinfectants,  et les clients sortants ne croisent pas les entrants.

- Comme c'est très répandu au Mexique, on peut aussi se faire livrer à domicile par son supermarché habituel, à l'aide de son compte Internet, et non se contenter d'un "drive" qui obligerait quand même à sortir.

Le service qui a été fort développé avec la Covid-19 fonctionne très bien, on peut payer aussi bien à la commande, par carte, qu'à la livraison et toutes les précautions ont été prises pour éviter le contact entre le livreur (équipé d'un masque) et le client (protégé de même). Par exemple, si le client paie en numéraire, la monnaie à lui rendre est préparée d'avance. 

Ce système a bien des avantages, mais entraîne parfois plusieurs appels téléphoniques, quand le préparateur hésite  en cas de manque, en recherchant un produit de remplacement. Malgré la forte demande, la livraison se fait généralement à l'heure choisie, et de façon courtoise.

Néanmoins j'aime bien aussi aller choisir mes denrées sur place. Pour les personnes bloquées chez elles, la livraison est cependant un réel avantage. 

Très précieux également, et existant depuis longtemps, le service livraison des pharmacies, qui se fait à scooter. 

Quant au petit commerce de rue, il existe toujours, prouvant que le pays, malgré de réelles difficultés, continue à vivre.

Un mot de reconnaissance pour tous les travailleurs du commerce, caissières, livreurs, etc. grâce auxquels nous avons continué à être approvisionnés, et qui par leurs contacts avec le public, prennent certains risques. Merci donc !

A propos de la vie de tous les jours je dirai un mot sur la météo.

Après une longue et normale sécheresse, nous sommes rentrés dans la saison des pluies, pluies tropicales qui font remonter le niveau des  piscines, nombreuses à Cuernavaca... Spectaculaires averses accompagnées de coups de tonnerre qui laissent place ensuite à des coins de ciel bleu!

 

 

Tag(s) : #Vie quotidienne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :