Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Eco...logie et Eco...nomie, ce sont des problèmes comparables quand nous vivons au dessus de nos ressources. Ainsi le 9 novembre 2015 et sans doute de manière comparable en 2016, mais je n'ai pas trouvé les chiffres, la France avait épuisé ses recettes et se mettait à vivre à crédit, accroissant donc déjà sa phénoménale dette ce qui veut dire qu'elle dépense plus d'argent qu'elle n'en a les moyens.

De même, il a été annoncé le 2 août, donc seulement après 7 mois d'exercice 2017, que les Terriens ont déjà consommé tout ce que la planète peut produire en un an, et que donc, pour les cinq mois à venir, ils vont continuer à taper dans des réserves qui s'amenuisent. Par exemple dans les stocks de poisson sauvage ou dans les forêts pourtant indispensables pour stocker le carbone et nous aider à respirer.

************

Donc, écrit le journal le Monde, nous surexploitons les écosystèmes et compromettons leur capacité de régénération ; cette date intervient de plus en plus tôt et cette inquiétante vie à crédit des Terriens touche tous les domaines, de l'alimentation à la consommation d'énergie et à la qualité de l'air.

ATTITUDE NEGATIVE DE DONALD TRUMP

C'est d'autant plus inquiétant quand on pense à l'attitude négative de Donald Trump qui est à la tête du pays le plus riche du Monde.

Désolé de l'affirmer encore, mais il est grand temps d'en prendre conscience, car le point de non retour, ai-je lu, est proche d'être atteint, nous allons vers des catastrophes et le phénomène est déjà commencé si l'on en juge, par exemple, aux dramatiques incendies des forêts de France et d'ailleurs, conséquences du réchauffement climatique mais faisant également partie de ses causes. Si l'on en juge à la disparition des espèces.

Alors que les différentes politiques, conduites par les états, ne donnent pas de résultats suffisants, il appartient à chacun des citoyens de la Terre, et surtout à ceux des pays les plus nantis, de faire des économies.

AVOIR DES COMPORTEMENTS CITOYENS

Economies d'énergie en utilisant un peu moins la climatisation, le chauffage, les déplacements en voiture, ceux-ci pouvant être accomplis à vitesse réduite, et non à 200 km/h comme le font encore certains imbéciles. J'ai vu récemment des coupés sport faisant la course sur l'autoroute!

Economie de l'eau qui devient une denrée de plus en plus rare. On voit encore, par exemple, des municipalités ou des agriculteurs arroser abondamment en plein soleil ce qui représente un vrai gaspillage. Tout comme le lavage fréquent des voitures.

Economie en évitant d'abandonner un peu partout ses déchets, ce qui épargnera aux collectivités des nettoyages devenant ainsi inutiles. Le coût en ville des balayeuses n'est pas négligeable, et plus de discipline en rendrait l'usage moins fréquent.

Economies en matière de gaspillage alimentaire : nos poubelles contiennent encore trop de choses encore consommables ou utilisables.

SI AU LIEU DE S EN FOUTRE

Si, au lieu de s'en foutre, comme c'est encore trop souvent le cas, mais je ne généralise pas,  le citoyen avait des attitudes responsables, cela motiverait de surcroît les élus qui le représentent et prennent des décisions collectives. Alors ce matin je déguste un bout de pain rassis avant d'aller faire du sport à vélo et mes courses alimentaires à pied.

Et ce qui est bon pour la planète l'est aussi pour mon propre budget car un particulier, lui, n'a pas les moyens de vivre à crédit dès août ou novembre...

Photo : Forêts, ne pas vivre au dessus de nos ressources

Inquiétudes pour l'avenir, nous vivons au dessus de nos ressources
Tag(s) : #Environnement, #Edito, #Nature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :