Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est un coin vraiment joli à Autun, c'est la rue du général André Demetz qui se trouve tout en haut de la place du Champ de Mars. Allée ombragée de part et d'autre du kiosque à musique, elle permet aussi d'accéder, par l'aimable Passage couvert***, à une rue piétonne et commerçante dite aux Cordiers. Elle domine le parking réaménagé et planté.  Non seulement cette rue Demetz est agrémentée par les épaisses frondaisons des tilleuls sous lesquels sont installées des terrasses où se rafraîchir, mais de surcroît elle a été agréablement fleurie par la présence de jardinières, ou plutôt d'énormes bacs.

Vous ne remarquez rien sur la photo ? Il y a pourtant quelque chose qui me choque, c'est la présence d'un écriteau informant que « ce bac n'est pas un cendrier » avec cet ajout « merci de respecter le fleurissement de votre ville ».

Je ne critique pas la municipalité d'avoir jugé cet avertissement utile, mais je déplore cependant que la petite pancarte soit terriblement nécessaire à Autun (et ailleurs) où malgré les efforts de la collectivité, les incivilités se multiplient quant aux déchets de tous genres sur la voie publique. Malgré les agents municipaux qui chaque matin font place nette et dont le travail est toujours à refaire.

Il y a pourtant chez les buralistes de petits cendriers de poche aussi élégants que bon marché. En effet s'en servir est plutôt un geste élégant, surtout comparé à l'acte insouciant et vulgaire de jeter au sol un mégot rougeoyant.

*** Passage Balthus du 19e siècle

Non les bacs à fleurs ne sont pas des cendriers
Tag(s) : #Environnement, #Vie quotidienne

Partager cet article

Repost 0