Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une devise, à vélo, ce pourrait être : « plus vite, plus haut, plus loin ». Ce pourrait être aussi « plus près » quand on veut prendre le temps d'admirer les choses. Ce pourrait être aussi « plus longtemps… » et là c'est tout un programme.

Mais aujourd'hui, si j'illustre mon article avec des photos piquées à Google earth (merci!) qui réalise parfois de bien jolies images (l'une de mes illustrations étant un montage) c'est parce que je n'ai pas eu le temps de prendre des photos, ce qui ne me ressemble pas, ayant choisi ce matin- d'aller « plus vite », en fonction de mes possibilités de septuagénaire bien sûr.

Comme déjà expliqué sur ce blog, j'éprouve quelques difficultés à aller vite au Mexique à cause des longues côtes, de l'ardeur du soleil, de l'altitude, des irrégularités de la route... Donc en France je profite de conditions autres.

Par exemple, en choisissant un jour férié sans camions (ce fut le cas le jour de l'Ascension) il est possible de filer sur le vrai billard de l'ancienne RN81 devenue D981 qui relie la ville d'Autun à celle d'Arnay-le-Duc, dont le style ancien, monuments du 15e siècle, est également intéressant.

Le temps frais et ensoleillé était favorable et le petit vent de nord-est, donc de face à l'aller n'était pas trop perceptible. De côte, il n'y en a qu'une comptant un peu, son sommet se trouvant dans les petites agglomérations de Fontaine et Chasseney, près d'Arnay, ce qui donne 210 mètres de dénivellation positive pour un aller-retour d'un bon 55 km accomplis à la moyenne de 24,45 km/h (l'aller à seulement 21,7 km/h et le retour à 28,02 km/h grâce à la petite brise)

Performance pas extraordinaire et très loin de ce que font les participants aux courses cyclistes même locales mais si je publie ces chiffres pas si mauvais à mon âge canonique, ce n'est pas par vantardise, c'est seulement pour montrer à chacun que c'est tout simplement possible, pour encourager ceux qui pourraient y trouver du plaisir en s'y risquant, sachant que pour obtenir une telle moyenne, il faut être souvent à plus de 35 km/h sur le plat.

J'ajouterai - ce que la seconde image fait deviner - que mon plaisir fut aussi la pause café, croissant, journal local, qu'autorise de bonne heure l'aimable ville d'Arnay sachant se montrer accueillante.

Ma rubrique du vélo : Pour se reposer du nez en l'air, le nez dans le guidon vers Arnay-le-Duc
Ma rubrique du vélo : Pour se reposer du nez en l'air, le nez dans le guidon vers Arnay-le-Duc
Tag(s) : #MA RUBRIQUE DU VELO, #Sport, #Randonnée, #Vie quotidienne

Partager cet article

Repost 0