Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien que la victoire d'Emmanuel Macron nous l'ayons fêtée avec un verre de mezcal mexicain et une tortilla espagnole chez nos aimables voisins, il nous faut bien relativiser ce succès attendu voire annoncé car si le nouveau jeune président de la République fait un beau score, de l'ordre de 66%, ce résultat,  serait tombé à 60 % si les blancs et nuls avaient été comptabilisés.

De même pour le FN qui n'aurait alors  encaissé que 31 % des suffrages. Et encore, dans ce calcul, je ne compte pas les trop nombreux abstentionnistes qui eux n'ont gagné que le droit de se taire. (Au moins les blancs et nuls ont-il exprimé une opinion, et se sont-ils rendus aux bureaux de vote, déterminés à se faire entendre). 

VOTES PAR DEFAUT

Le succès de Macron doit aussi être relativisé du fait que nombre de ses électeurs ont voté pour lui par défaut. Succès relatif donc par rapport à ce que faisaient craindre virtuellement  les sondages, mais échec si on compare le score de Macron à celui de Chirac face à Jean-Marie Le Pen, puisque le FN a doublé son audience depuis le début du troisième millénaire !

PAS LE DROIT A L'ERREUR

Il n'y a donc pas à pavoiser mais plutôt à retrousser ses manches car le nouveau président n'a pas droit à l'erreur s'il veut empêcher l'émergence du parti que veut refonder son adversaire. Gare aux éventuelles futures alliances de Marine Le Pen dont l'extrémisme  pourrait bien continuer à avancer  dissimulé par la nouvelle force politique annoncée, telle un  cheval de Troie...

Il appartiendra à Macron de se forger une nouvelle majorité alors qu'il semble que beaucoup de ses électeurs ne soient pas prêts à lui offrir un blanc-seing.

Bon courage Monsieur le Président ! Les Français épris d'humanisme, de démocratie et de liberté comptent sur vous.

 

Bon courage Monsieur le Président !
Bon courage Monsieur le Président !
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0