Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Document : cette semaine là, trois jours sur sept étaient assurés à 20 km de la ville

Je vais aborder aujourd'hui, sereinement, le problème – auquel je viens d'être confronté - des pharmacies de garde qui les dimanches, lundis matins, et jours fériés, posent problème à pas mal de personnes ici et là et notamment dans le secteur de ma bonne ville d'Autun. Je ne parle pas ici des grandes urgences, qui sont de toutes manières traitées par les services spécialisés de l'hôpital, mais des petits besoins d'une pharmacie qui bien que non vitaux peuvent être fort importants. En cas de gros rhume, par exemple, on ne va pas se faire hospitaliser, mais on aimerait bien trouver au plus vite du paracétamol, des gouttes nasales, ou un sirop. Et en cas de petite blessure, de douleur, un pansement, une bande, un antalgique...Bien d'autres produits pharmaceutiques peuvent être absolument nécessaires dans un bref délai, sans nécessité d'appeler une ambulance.

Or, quel est le service d'Autun en matière de garde ? Eh bien les gardes sont assurées par l'ensemble des pharmacies du secteur de l'Autunois ce qui signifie que notamment du samedi fin d'après-midi au lundi 14 h, la pharmacie de garde peut se trouver à Epinac, à 20 km à l'est d'Autun, ou à Saint-Léger-sous-Beuvray, à 20 km à l'ouest de la ville-centre, ce qui induit que pour Epinac comme pour Saint-Léger, la pharmacie la plus proche peut se situer, certains jours, à quelque 40 km de distance (alors que tout le monde n'est pas motorisé)

Il y a pourtant, si mes comptes sont bons, une petite dizaine de pharmacie à Autun-ville et on peut se demander pourquoi elles ne s'arrangent pas pour que toujours l'une d'elles soit accessible. Une fois tous les deux mois serait-ce si lourd ?

Je n'en dirai pas davantage sinon pour indiquer que le cas d'Autun n'est pas unique en France, hélas, ainsi qu'en témoigne la coupure de presse que je reproduis.

**************************

En México...

Je peux aussi témoigner de ce qui se passe au Mexique d'où je reviens. C'est tout simple. Il n'y a aucun service de garde, puisque TOUTES les pharmacies, y compris celles des supermarchés, qui sont de vraies pharmacies, elles, sont ouvertes 7 jours sur 7, et parfois 24 heures sur 24, et que sur place il y a souvent un médecin de garde susceptible de délivrer une ordonnance. Faut croire que chez les Aztèques la notion du service est sans doute perçue de manière différente. Et puis dans ce pays, en pharmacie, on peut parfois acheter des cigarettes et du Coca Cola. Cela encourage peut-être à être davantage à la disposition, sinon du patient, du moins du client !

A mes aimables lecteurs et lectrices, si vous voulez partager une expérience personnelle, les commentaires sont ouverts !

Photos : la liste apposée à la porte (fermée) d'une pharmacie d'Autun et la copie d'écran de la Nouvelle République

Tag(s) : #Santé, #Pratique, #Vie quotidienne, #Edito

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :