Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le scrutin turc a de quoi nous faire réfléchir et France 3 a posé la bonne question : "Turquie :  Erdogan, vers une dictature institutionnelle?"  Bien que la victoire de celui qui se veut être le sultan sans opposition de ce grand pays à cheval sur l'Europe et l'Asie soit  mitigée bien que réelle, bien que l'on s'oppose encore à lui dans le pays, mais pour combien de temps ? c'est bien une dictature qui continue à se mettre en place en Turquie, donc dans la négation de la démocratie, une dictature s'installant sous une apparence légale et voulue par le peuple, une dictature institutionnelle. A la porte de l'Europe... 

Et cela doit nous faire réfléchir avant l'élection présidentielle française. Quand on porte au pouvoir un fondamentalement non démocrate, il se met tout de suite, dès son élection, à modifier les règles pour accroître la puissance de son camp et clore le bec de l'opposition, et cette affirmation ne manque pas hélas de fondements historiques !  Et les apprentis tyrans  trouveront toujours de bonnes raisons pour justifier chaque étape du durcissement. 

Il nous appartient donc de discerner, parmi les candidats à la présidentielle française, lesquels ont soudain adouci leur langage, mis de l'eau dans leur vin, viré les codes de couleurs,  lesquels se sont progressivement donné un visage respectable et rassurant, lesquels finalement trompent sur ce qu'ils sont en réalité. Sans vergogne...

Avant de glisser un premier bulletin dans l'urne, il faudra s'assurer de ne pas être dupe, car après, il sera trop tard. Même peut-être avant le second tour...

Parmi les 5 principaux candidats au scrutin, il y en a deux qui n'offrent pas beaucoup de garanties en matière de démocratie. A vous de les discerner avant de leur décerner malencontreusement un quelconque pouvoir...

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :