Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dimanche des Rameaux, à Cuernavaca, les églises sont pleines, à l'orée de la Semaine sainte, très importante au Mexique par ses célébrations et processions et aussi parce que ce moment de vacances est l'occasion pour beaucoup d'aller au bord de l'océan ou de séjourner dans la nature. Ce jour des Rameaux, j'ai donc fait à vélo le tour des églises, de celle vouée à Maria Inmaculada jusqu'à la cathédrale et à San José au Calvario, très typique, autant de lieux où la tradition est bien vivante.

La tradition c'est celle des vendeurs d'objets pieux, tressés, souvent sur place, à l'aide de lanières prélevées dans les feuilles de palmier, ou totalement réalisés avec une palme complète à peine épanouie, habilement transformée en Christ en croix ou encore représentant la Vierge de la Guadalupe.

Il y a aussi une multitude d'objets religieux, comme par exemple des ostensoirs mais ce sont les représentations de Jésus supplicié qui dominent, ce qui est logique à la veille de la Passion.

Ces objets simples ou plus sophistiqués fabriqués donc à partir des feuilles de palmier remplacent les bouquets de buis bénis le jour des Rameaux en France et que les fidèles conservent ensuite toute l'année, le buis n'étant pas utilisé à cet usage au Mexique, bien que cet arbuste taillé soit très présent dans les parcs et jardins, parfoist sur les zocalos.

Des dizaines de vendeurs et vendeuses, proposant de l'artisanat réalisé d'avance ou sur place avec des rameaux verts se trouvaient donc devant les lieux des cultes, et les jeunes filles étaient particulièrement charmantes – et même très jolies - dans leurs costumes traditionnels, ceux représentés ici illustrant la mode d'un village de l'état de México voisin ; ces deux aimables personnes proposaient - elles – des sacs à main et porte-monnaie brodés.

Ces artisans saisonniers n'étaient pas tous de la région de Cuernavaca, d'aucuns provenant des alentours de Toluca ou de Puebla (capitales d'états) pour trouver sans doute un meilleur marché pour écouler leurs produits qui, cela mérite d'être noté, ne sont pas chers du tout puisque la majorité des croix et vierges sont proposés à dix pesos soit cinquante centimes d'euros, malgré le long travail de leur élaboration.

Tôt le matin la cathédrale de Cuernavaca faisait déjà le plein de fidèles et l'atrium, vrai jardin tropical, avait été superbement décoré à l'aide de palmes.

Une fête donc bien mexicaine sous l'ardent soleil d'avril.

J'ajouterai que ma tournée à vélo a été l'occasion de bavarder un peu avec les aimables vendeurs et vendeuses que j'ai photographiés

Voir aussi cet article plus ancien : http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/04/les-rameaux-c-est-le-debut-de-la-semana-santa.html

 

Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Au Mexique, les palmes tressées remplacent le buis des Rameaux
Tag(s) : #Religion, #Traditions, #patrimoine, #Mexique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :