Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bien que je ne partage pas la foi « du charbonnier » qui vous anime et que je respecte, je vous admire et je vous aime, Pèlerins de Chalma qui vous rendez, toute l'année et particulièrement au début du Carême, dans ce village de Chalma, état de Mexico, où apparut une image du Christ il y a près de cinq siècles, où fut construit ensuite un sanctuaire voué au Señor de Chalma.

Je vous connais bien car la route que vous empruntez à Cuernavaca est la fameuse Subida (côte) a Chalma qu'à la montée ou à la descente j'utilise pratiquement tous les jours puisqu'elle est proche de notre maison et qu'il n'y a pas d'autre itinéraire possible...

Je vous connais bien car j'observe vos longues processions de piétons, parfois harassés par la chaleur, par les dizaines de kilomètres parcourus chaque jour, portant qui une lourde croix de bois, qui une statue de Jésus, qui une simple bouteille de Coca, ou un pauvre baluchon à la main. Vous accompagnent ou non, vous transportent parfois, de lourds camions ou des pic-up décorés de fleurs et à l'effigie de votre Señor.

Parmi vous, il y a aussi des confrères cyclistes, en groupe ou solitaires. Alors que je montais hier la partie la plus rude de la côte, à 15 %, m'économisant assis sur la selle, petit braquet, j'ai doublé deux d'entre vous qui avaient choisi de monter à pied en poussant leur VTT. Le temps d'un salut, le souffle court, je les ai dépassés, mais quand je suis redescendu, dix minutes plus tard, j'ai pris le temps, à travers eux, de saluer votre fraternité et de m'enquérir que tout allait bien, au moins mécaniquement. En effet, ces vélocipédistes avaient choisi, tout simplement, de se ménager et de se rattraper ensuite dans les descentes alors que d'autres, ne connaissant pas les joies des vélos à vitesses multiples, et des dérailleurs, montent ce véritable col en danseuse et en se déhanchant, accomplissant des efforts considérables sur de grands développements.

Je vous connais bien pour avoir souvent remarqué vos bivouacs à la lisière de la forêt ou sur le parking d'un supérette, pour avoir observé le temps de pause que vous offrent les paroissiens désireux de vous aider d'un petit viatique, pour vous avoir vu petit-déjeunant à quelque restaurant éphémère de la calle (rue) parfois établi spécialement pour vous.

Mais surtout je connais de vous cette passion qui vous anime quand vous vous lancez dans la grande aventure du pèlerinage n'ayant qu'un but, à l'instar des rois-mages suivant l'étoile : atteindre la fameuse basilique au bord du torrent, y tremper vos pieds meurtris, chanter et prier dans l'église montagnarde, vous réjouir aussi entre amis, et pour certains revenir à pied en claudiquant sur vos ampoules, portant fièrement les icônes-souvenirs d'un long voyage qui trôneront ensuite dans votre maison.

D'aucuns vous reprochent parfois de laisser, tous le long du chemin, des déchets dans la nature, mais le Ciel sera clément avec vous puisque vous imaginez – peut-être - qu'ils disparaîtront … miraculeusement.

Cela m'étonnerait, mais c'est un autre miracle que de voir perdurer, au 21e siècle, ce pèlerinage hors du temps qui témoigne des convictions de tout un peuple continuant malgré le matérialisme ambiant à accrocher des chapelets aux rétroviseurs des taxis, à établir des sanctuaires dans les marchés, des oratoires dans les épiceries et des crèches sur les zócalos (place de la Constitution à Mexico).

Et c'est pourquoi, amigos peregrinos, même si je en partage pas votre foi, je voulais vous rendre cet hommage, en espérant que longtemps encore la Subida a Chalma, animée par votre démarche, conservera son caractère d'itinéraire sacré et ne deviendra pas une route banale ne servant qu'au trafic automobile.

Les photos illustrant cet article sont issues de mes archives et non de l'actualité récente.

Elles montrent une pause dans la Subida, l'arrivée des piétons et des cyclistes à Chalma.

Des lieux les plus bas de l'état de Morelos au sommet de la côte vers Chalma, il faut compter 1500 mètres de dénivelée ascendante.

 

Lettre aux pèlerins de Chalma,  amigos peregrinos, sur leur itinéraire sacré
Lettre aux pèlerins de Chalma,  amigos peregrinos, sur leur itinéraire sacré
Lettre aux pèlerins de Chalma,  amigos peregrinos, sur leur itinéraire sacré
Tag(s) : #Religion, #Traditions, #Voyage, #Vélo, #Randonnée, #Mexique, #Vie quotidienne, #Actualité

Partager cet article

Repost 0