Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je renvoie cet article pour célébrer la journée internationale de la Femme. Pardon à mes abonnés qui l'auront une fois de plus...

En préambule à cet article je rajoute un témoignage, celui de ma maman,Pierrette,  née en 1922, et qui a connu des inégalités flagrantes entre les deux sexes. Internaute se connectant quotidiennement elle a préféré m'envoyer son point de vue par e-mail. Grand merci pour son apport.  Le voici :

J'ai lu ton article sur l'égalité des sexes ; en France, il y a quelques progrès ; un exemple qui me concerne : il y a 71 ans, quand étant dans l'armée et voulant me marier, j'ai dû rompre mon contrat ; les garçons, eux (les engagés volontaires) pouvaient, en se mariant, rester dans l'armée ; il y a pas mal de femmes dans les écoles militaires actuellement ; je me demande si elles peuvent se marier ? J'en suis persuadée (mais je n'en sais rien...)

  En effet, les femmes militaires peuvent maintenant se marier, cependant les femmes se marient moins souvent que leurs homologues masculins. La situation de l'époque évoquée paraît incroyable aujourd'hui ! (DA)

 

- Ma maman met aussi en évidence que :
Depuis 1944 , les femmes ont aussi le droit de vote.

En effet le 21 avril 1944  le droit de vote est accordé aux femmes par une ordonnance du Comité français de la Libération nationale, signée par Ch. de Gaulle depuis Alger et il ne sera utilisé que l'année suivante, le 29 avril 1945, pour les municipales.

Dans bien des pays le droit de vote était accordé aux femmes depuis fort longtemps, dès le début du XXe siècle. Le pays des droits de l'homme n'était donc pas celui des droits des femmes (DA)

 

 

Les droits des femmes sont inséparables des droits de l'homme, ce qui, au Mexique s'exprime aussi dans la rue, ce que j'ai pu constater lors d'une balade à vélo dans le sud de Cuernavaca, là où la ville et la campagne se mêlent.

Nous sommes tous égaux, ni plus, ni moins !

J'ai pu le constater sur la petite place de l'Enseignement donnant accès à une grande école secondaire technique, avenue Palmira, ornée d'un monument original montrant une femme sculpteur parachevant son œuvre.

Et tout autour du monument riche de sens avaient été affichés des dessins manifestement d'élèves, représentant souvent la balance de la justice, porteurs de légendes percutantes, sur le thème de la equidad de Género, c'est à dire de l'égalité des sexes. Un ensemble d'oeuvres de facture naïve, mais de sens profond, constituant sous le soleil du Mexique comme une manifestation permanente alors qu'il existe toujours dans ce pays des violations graves des droits humains, comme le soulignait dans son édition du 4 mars le journal La Jornada à propos de la publication d'un rapport. Manifestation tombant à pic puisque la Journée Internationale de la Femme, consacrée aux droits des femmes, aura lieu le 8 mars.

AUSSI LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SUBIES PAR LES FEMMES

La jeunesse ayant réalisé ces œuvres a parfaitement souligné la revendication des mêmes droits pour les femmes et pour les hommes, la lutte contre les violences faites aux femmes, la nécessité d'offrir aux personnes des deux sexes les mêmes opportunités en rappelant que déjà la loi impose un traitement égalitaire pour les hommes et les femmes, tout en dénonçant certains stéréotypes qui perdurent. Oui nous sommes tous égaux, ni plus ni moins, comme l'avait tracé une main d'enfant.

Place de l'Enseignement, ce qui est symbolique, la lutte contre les discriminations était donc à l'ordre du jour, mais je ne vais pas vous décrire et vous traduire toutes les images affichées, que je vous montre, préférant laisser à mes lecteurs le soin de les traduire et de les décrypter, comme si vous étiez, à ma place, flânant dans l'immense agglomération tentaculaire de Cuernavaca où une boucle élargie peut dépasser les 30 kilomètres, une ville qui au coin de la rue peut m'offrir encore des visions réconfortantes quant à l'aspiration d'un peuple à faire progresser – ce qui est toujours d'actualité - les droits humains.


 

Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Journée Internationale de la Femme :L'égalité des sexes, « equidad de género », s'affiche à Cuernavaca. Un  témoignage évoquant une autre époque.
Tag(s) : #Droits de la Femme, #Politique, #Art, #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :