Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n'avais pas envie de vous parler de Fillon, mais…

Aujourd'hui il fera beau, c'est  le printemps à Cuernavaca et déjà l'été à Ixtapa : je n'avais pas envie de vous parler de Fillon, de la politique française, et de la rigueur barbante du candidat (l'étymologie de candidat indique qu'il doit être vierge de tout reproche, c'est son cas?) . Mais en faisant ma revue de presse, j'ai découvert un article du Monde qui appelle à une brève réflexion : Fillon se maintiendra même mis en examen. Eh oui ! En examen !

Je relève d'abord qu'il prétend que le mandat lui a été donné par 4,4 millions de citoyens lors de la primaire, c'est faux : 4,4 millions***, c'est le nombre de votants, lui n'a remporté qu'un petit trois millions de voix, dans un pays de 67 millions d'habitants, ça ne fait guère qu' à peine 5 % ce qui est peu représentatif (mais Hamon fait moins bien).

C'était donc une contre-vérité!

Deuxième chose : rien en l'arrêtera, pas même une mise en examen, contrairement à ce qu'il avait initialement annoncé.

Est-ce un défi aux magistrats ? Magistrats qui, s'ils veulent l'arrêter, n'ont plus qu'à le mettre en prison ou à le déclarer inéligible, car les Français ne voteront quand même pas pour un candidat inéligible…

Bon je n'en dirai pas davantage, ça me débecte, je vais aller voir si dans la pureté du ciel, le Popocatepelt fume la pipe, tandis que Fillon s'apprête à ne pas faire un tabac...

Ci-après je cite le Journal Le Monde, merci à ce quotidien :

*** Le candidat n'en est pas à une grosse imprécision près... Et quant à l'honneur atteint ou non ...

 

 

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0