Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S'il est une tradition qui ne se perd pas au Mexique, c'est bien celle de la gourmande, amicale et familiale Epiphanie si j'en juge aux montagnes de  galettes ou couronnes des rois, dites roscas de reyes, que proposait mon supermarché habituel à ses clients.

Elle est fêtée le 6 janvier et aux alentours de cette date. Occasion d'ajouter les rois-mages à la Crèche.

Magnifiques gâteaux convenant à une belle tablée, composés avec une pâte au fromage et aux mûres, décorés avec des fruits confits et qui selon l'étiquette étaient de fabrication artisanale au beurre.

Comme de coutume en France une fève, souvent un petit Jésus, se trouve caché dans le gâteau, mais celui qui le découvre dans sa portion n'est pas seulement le roi de la journée. Il sera chargé  d'organiser pour ses amis la future chandeleur le 2 février, présentation de Jésus au temple, et de payer les frais des festivités, notamment en offrant les "tamales"... Savoureuses préparations bien mexicaines enveloppées de feuilles de maïs. Les gens d'ici en raffolent et les "tamales" se vendent souvent dans la rue, bien au chaud dans une marmite fumante.

C'est pourquoi les radins trouvant la fève tentent parfois de garder secrète leur découverte. Et de l'avaler.

Dans tous les cas, cette tradition reste d'une bien aimable monarchie.

Photos : le bel étal de roscas de reyes photographié à Superama...

Tag(s) : #Traditions, #Mexique

Partager cet article

Repost 0