Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l'évocation de la vie de Molière dans un journal mexicain, j'ai été pris par l'envie, ce n'est pas la première fois, de lire en espagnol de la grande poésie originellement française, plaisir que je m'étais déjà offert avec Baudelaire, bien connu au Mexique.

Alors j'ai cherché sur l'Internet une traduction du Cimetière Marin de Paul Valéry, merveilleux poème que je connais très partiellement par coeur, et j'en ai finalement trouvé la traduction, plutôt littérale, due à Fernando Reyes Franzani qui est un Chilien né en 1945 originaire de Talca, de formation économique et administrative, ingénieur commercial qui maintenant se voue à la poésie et à la littérature. Et manifestement s'intéresse à la culture française.

Je reprends quelques vers de sa traduction pour  la partager avec vous, et si je l'ai appréciée malgré ma trop légère connaissance de l'espagnol, je laisserai à qui possède une meilleure maîtrise que moi de l'espagnol le soin de commenter éventuellement ce travail.

Toujours est-il que j'ai aimé cette expérience qui est aussi l'occasion de découvrir le blog et donc l'oeuvre de Fernando Reyes  Franzani que j'ai plaisir à saluer ici. Suivre ce lien :

http://fernandoreyesfranzani02.blogspot.mx/2011/04/le-cimetiere-marin-y-la-version-literal_16.html

EL CEMENTERIO MARINO

Le Cimetière Marin en espagnol
Le Cimetière Marin en espagnol
Le Cimetière Marin en espagnol
Tag(s) : #Culture, #Poésie

Partager cet article

Repost 0