Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Image agrandie en fin d'article

Avec l'ami Victor les balades hebdomadaires dans la région de Cuernavaca sont devenues une tradition, la dernière ayant eu pour destination de village de Tlatempa que j'aime bien pour son authenticité rurale et aussi pour ses superbes paysages : sur son agriculture locale, dont les tomates, le maïs et les avocats, et sur les hautes montagnes rocheuses et boisées qui dominent de riantes vallées.

Ces balades sont l'occasion, pour Victor, toujours muni de son smartphone, de réaliser quelques selfies dont l'un illustre cette balade, sortie occasion de papoter sans cesse, tout en montant les côtes, dans un curieux mélange de la langue mexicaine et de la langue française car tandis que je tente de perfectionner mon espagnol, Victor parfait son apprentissage de la langue de Molière.

Cette promenade un peu musclée à Tlatempa est aussi l'occasion de raconter une anecdote qui résume bien l'ambiance de ce pays où les gens ne sont pas toujours bien riches, mais très généreux.

Comme j'avais besoin d'avocats pour le repas dominical, et que nous nous trouvions en région de production, je me suis arrêté à une petite épicerie locale (tienda de abarrotes) mais les fruits me semblèrent trop durs, donc insuffisamment mûrs, ce qui m'amena à demander à l'aimable commerçante si elle en disposait à consommer le jour même (para el dia). Elle chercha un certain temps dans son étal, sans en trouver, et se montra vraiment désolée.

Après un hasta luego (à bientôt) je rejoignis Victor sur le trottoir et comme nous bavardions avant de reprendre la route, l'épicière sortit de sa boutique un avocat à la main, le seul qui lui semblait à peu près mûr, et me l'offrit : c'était en effet un regalo (cadeau) qu'elle ne voulut pas se faire payer, comme pour compenser le fait qu'elle n'avait pu me donner totale satisfaction.

J'aime autant vous dire que cet avocat (aguacate) me parut particulièrement savoureux et qu'à la prochaine occasion, j'irai faire mes courses (compras) dans cette petite tienda.
 

Le village en chiffres

Dans ce village dépendant de la municipalité de Ocuilan, état de Mexico, il y a 211 habitants répartis en 60 foyers et qui vivent à près de 2000 mètres d'altitude. Selon le site mexico.pueblosamerica.com 98 % ont l'électricité, 78 % l'eau courante, 96 % la télévision, 56 % une voiture, mais seulement 8 % un ordinateur et 6 % l'internet, 49 % disposant d'un téléphone portable et 33 % d'un téléphone fixe. D'aucuns ne se déplacent qu'à cheval. Comme dans les bourgades voisines.  Le site ne précise pas la date de ces statistiques.

A noter qu'au Mexique les abonnements sont chers par rapports aux salaires ce qui peut expliquer cette faible pénétration des nouvelles technologies...

Cet article, photo et informations, démontre l'étendue des ressources de l'Internet !

Balade cycliste au (vraiment sympathique) village de Tlatempa à Ocuilan
Balade cycliste au (vraiment sympathique) village de Tlatempa à Ocuilan
Tag(s) : #MA RUBRIQUE DU VELO, #Tourisme, #Mexique

Partager cet article

Repost 0