Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je lis dans l'édition numérique du Huffington Post, média associé au groupe Le Monde, que Donald Trump a, lors d'une interview, montré qu'il n'était plus prêt à aller jusqu'au bout du programme annoncé lors de la campagne électorale, reculades qui seraient donc destinées à rassurer les Américains après l'énoncé de bien des outrances qui avaient à juste titre révolté bien des gens dans le monde entier.

Ainsi il ne voudrait plus s'en prendre judiciairement à sa rivale Hillary Clinton, sur laquelle son jugement a curieusement évolué. Le mur infranchissable qu'il voulait construire avec le financement des Mexicains à la frontière est remplacé par quelques clôtures. Il met aussi des limites au renvoi annoncé des clandestins dans leur pays et l'abrogation du mariage homosexuel n'est plus vraiment à l'ordre du jour.

Cela, je me plais à le souligner, Mon Petit Journal l'avait prévu en souhaitant que certains propos du candidat resteraient à l'état de promesses et en imaginant que Trump tiendrait aussi compte de l'avis des plus sages.

Mais ne nous leurrons pas : le personnage soufflant le chaud et le froid reste particulièrement inquiétant et les humanistes, tout comme les vrais démocrates, ne peuvent pas en attendre grand chose de bon…

*** Je n'ai rien contre la petite souris née en 1928 mais son nom est devenu argotiquement parlant synonyme de personnage ridicule, de fumiste et de charlot...

Président élu : Donald ne serait-il qu'un Mickey *** ?
Président élu : Donald ne serait-il qu'un Mickey *** ?
Tag(s) : #Politique, #Actualité

Partager cet article

Repost 0