Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dia de los Muertos

Premier créé au  Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique

Cuernavaca le 2 novembre. Nous rendant le Jour des Morts, Dia de los Muertos, en l'atrium de la cathédrale 5 fois centenaire, nous y avons fait une découverte d'importance en ce qui concerne la manière de conserver dignement les cendres humaines. Un problème qui se pose en bien des cités.

Auparavant, nous avions allumé la flamme du souvenir, moment d'émotion, à la petite chapelle dédiée à San Judas Tadeo, sanctuaire ce jour-là magnifiquement fleuri où nous avons choisi d'évoquer la mémoire de nos regrettés disparus, notamment Stéphane et Françoise. En cette petite chapelle se trouvent les photos de nombre de défunts, ainsi que des dizaines de cierges brûlant en permanence.

Tout près de cette petite chapelle s'en trouve une beaucoup plus grande, dite « chapelle ouverte », Capilla Abierta, où un vaste autel avait été établi, riche de fleurs, d'offrandes et de portraits, à la mémoire des anciens évêques de Cuernavaca. C'est aussi là qu'en décembre est construite une crèche géante.

Tout près également, la capilla de N. D. de los Dolores accueille un monument presque unique en son genre, un cinerario comunitario (communautaire). C'est un nouveau mode de conservation des cendres des disparus, initié par l'actuel pape François. Celui de Cuernavaca inauguré en septembre 2015 est le premier à exister au Mexique et le second de toute l'Amérique latine.

Les cendres de 50 000 défunts

A Cuernavaca, il a fallu partir d'un constat, celui de la saturation des cimetières. Déjà, différentes églises offrent aux fidèles des niches où déposer les urnes, mais le fonctionnement de ce cinerario est très différent puisque, ce qui est riche de signification, toutes les cendres s'y mêlent.

Fraternellement le cinerario est accessible à tous puisque le dépôt des cendres est totalement gratuit (sin costo alguno) et le mélange s'y effectue sans séparations, c'est important, sans qu'importent la race, la religion, le niveau socio-économique ou d'autres restrictions, ainsi que l'indique un dépliant à disposition du public.

A noter que cette initiative d'importance a été prise en collaboration des autorités locales et gouvernementales, des églises et de la société civile, ce qui semble donc exemplaire.

Le dépôt des cendres se fait en certains jours prévus et il s'accompagne d'une cérémonie communautaire simple et respectueuse ; bien sûr un registre est tenu, le cinerario actuel étant prévu pour recevoir les cendres de quelque cinquante mille personnes.

Nous assistons donc là une initiative oecuménique sans précédents, dans la volonté de rompre les barrières qui nous séparent, dans un souci égalitaire d'une meilleure justice sociale  ; rappelons qu'elle fut lancée en 2004 par le pape François qui était à l'époque l'archevêque de Buenos Aires.

On devrait assister, ici et là, à la création d'autres lieux de recueillement semblables... car outre l'aspect pratique, la création de ce type de cinerario offre un symbole de grande signification.

 

http://www.diariodemorelos.com/content/en-catedral-instalan-cinerario-comunitario


 

Premier du Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique
Premier du Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique
Premier du Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique
Premier du Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique
Premier du Mexique, un cinerario communautaire à Cuernavaca : une grande initiative oecuménique
Tag(s) : #Religion, #Vie quotidienne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :