Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout au bout du chemin, une ferme-auberge authentique à Monthelon

Souriante et authentique : que demander de plus à une ferme-auberge de surcroît située tout au bout du chemin ? Chemin carrossable, rassurez-vous !

Nous étions à Monthelon, non loin d'Autun, à l'invitation de notre amie Nicole aimant nous faire connaître un terroir qu'elle connait bien, au lieu-dit Les Cheminots bien que la trentaine de vaches (ici laitières ce qui est rare en Morvan voué plutôt à la race à viande charolaise) n'aient pas de train à regarder passer.

François et Véronique BETHOUART, outre leur exploitation agricole, y cultivent l'art du bien manger, privilégiant les produits de la ferme, et notamment coqs et poulets servis au vin, rôtis ou à la crème. Le gallinacé du dimanche nous fut proposé entouré de tomates du jardin à la provençale et d'un gratin de pommes de terre qu'avait précédé une généreuse assiette de jambon cru du pays. La salade avait le croquant d'une verdure n'ayant pas voyagé.

Il faut dire qu'ici, le service ne se fait pas à l'assiette, mais sur un grand plat collectif, comme en famille. Avant les pâtisseries maison et variées du dessert, dont un bon clafoutis de poires, le fromage frais de la ferme, ne manquant pas de caractère, a ravi les amateurs, les uns préférant le goûter salé, et les autres le savourer sucré.

Alors que l'automne rafraîchissait déjà l'atmosphère, chacun put apprécier, dans un cadre rustique, les flammes du poêle à bois abrité par une belle cheminée ancienne en granite.

Ce foyer contribua bien sûr à l'atmosphère d'un repas qui fut l'occasion d'apprécier l'hospitalité des aubergistes, lesquels n'ouvrent leur restaurant, en week-end, que du 1er mai au 15 octobre. Nous leur disons donc à l'année prochaine tout en notant leur numéro de téléphone : 03 85 52 17 42

Ah j'oubliais... Pour l'apéro, nous avons préféré, aux banaux produits de marque, un vin d'épine, pas piquant du tout car plutôt liquoreux, mais de caractère, et préparé sur place avec les jeunes pousses du prunellier sauvage dit aussi épine noire, essence d'arbuste figurant abondamment dans les haies du bocage.

Tout au bout du chemin, une ferme-auberge authentique à Monthelon
Tout au bout du chemin, une ferme-auberge authentique à Monthelon
Tout au bout du chemin, une ferme-auberge authentique à Monthelon
Tag(s) : #Gastronomie, #Traditions

Partager cet article

Repost 0