Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Entre Coulommiers et Melun, pas très loin de Disneyland Paris, ce n'est pas seulement un lieu où l'on montre les animaux : c'est aussi un vaste espace où se pratiquent la sensibilisation à la biodiversité et la reproduction d'espèces sauvages menacées.

Du reste, au Parc des Félins, on n'affiche pas vraiment les tigres, les lions, les panthères et les léopards, car les enclos sont si grands, si naturels et si peuplés de nombreux végétaux, que pour voir les superbes carnassiers, il faut parfois fouiller du regard leur environnement. Ainsi, pour admirer la panthère noire, il faudra parfois examiner longuement la cime des arbres où elle s'est nichée.

Sans prétendre que les félins vivent là en liberté, on peut dire qu'ils disposent d'espaces si grands que leur dignité est préservée : ils peuvent y évoluer à leur guise, bondir, se cacher, jouer aux vedettes, avoir des relations naturelles entre eux ;  et les photographier n'est pas toujours très facile si on veut éviter de voir, sur la photo, les grillages qui les séparent du public. Fort heureusement, quelques observatoires permettent au regard de passer par dessus les clôtures, et de réaliser des images dignes d'un safari en pleine nature. Personnellement, avec mon appareil compact, et malgré son zoom, je ne pouvais pas faire des miracles, mais j'ai rencontré des photographes, travaillant sur pied, qui réalisaient de magnifiques gros plans sans qu'ils soient perturbés par le moindre bout de ferraille.

La raison ? Ils utilisaient des appareils réflex, et de très puissants téléobjectifs (600 mm) à la faible profondeur de champ permettant de gommer totalement les premiers plans perturbateurs. Je ne vais pas vous décrire ici tout ce parc passionnant, mais allez donc visiter le site www.parc-des-felins.com.

Vous y verrez qu'il n'y a pas que les grands cousins de nos matous.

Bientôt, je vous parlerai également des charmants lémuriens, parmi lesquels on s'immerge, et dont l'île est fort bien séparée des quartiers des redoutables prédateurs, organisés par continents. La tendance du parc créé par Patrick Jardin, c'est de toujours s'enrichir !

A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
A la chasse (photo) aux grands fauves : c'est au Parc des Félins
Tag(s) : #Nature, #Environnement

Partager cet article

Repost 0