Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ras-le-bol du gravillonnage excessif des routes : du je-m'en-foutisme...

Je l'ai déjà exprimé et je l'écrirai encore, autant de fois qu'il faudra enfoncer le clou : ras-le-bol des gravillonneurs ...

... qui sous prétexte de renforcer les routes pourrissent les charmants itinéraires de la campagne autunoise et d'ailleurs.

Je veux bien que la méthode du gravillonnage soit un moyen rapide et peu onéreux de remettre une route en état. Du moins j'imagine que cela a l'avantage de l'économie sur les enrobés. Mais ce matin, sur la D116, Grande Rue de Chambois, en Saône-et-Loire, il y avait bien trop d'excédents de gravillons sur toute la chaussée, problème récurrent, d'où un certain inconfort et un risque pour les pare-brise des voitures, d'où pour le cycliste des projections désagréables par les véhicules le croisant et surtout un vrai danger de dérapage et donc de chute dans les nombreux amoncellements de petits graviers.

Ces excédents de cailloux non balayés, je les évalue à de nombreux kilogrammes par mètre linéaire de route départementale, donc à de nombreuses tonnes par kilomètres, alors qu'il s'agit d'un matériaux onéreux payé par le contribuable, que finalement les pneus des voitures enfonceront dans le sol, se faisant rouleaux-compresseurs malgré eux, ou expédieront dans les bas-côtés.

Alors messieurs les gravillonneurs, merci de limiter les excédents de graviers ou de les nettoyer et de les récupérer.

Vous aviez posé des panneaux limitant la vitesse à 50 km/h mais je n'ai pas réussi à l'atteindre (!) tandis que les autos n'avaient pas trop l'air d'en tenir compte.

En pestant, j'ai dû changer d'itinéraire. Et j'espère que les services concernés changeront... de voie.

Comme un médecin doit non seulement s'attaquer à la maladie d'un organe mais se préoccuper du malade, il s'agit pour vous, non seulement de réparer les routes, mais de penser à TOUS les usagers qui les utilisent.

D'ailleurs, vous n'oseriez pas faire ce mauvais coup-là sur le parcours du Tour de France...

Alors...

Ras-le-bol du gravillonnage excessif des routes : du je-m'en-foutisme...
Tag(s) : #Actualité, #Randonnée, #MA RUBRIQUE DU VELO

Partager cet article

Repost 0