Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incivisme sur la route : quand les conducteurs pissent dans des bouteilles...et les balancent sur le bas-côté
Peu ragoûtantes bouteilles d'urine sur le bord de la route

Tous les jours le promeneur, le randonneur, le simple passant, sont confrontés au mépris dans lequel un certain nombre d'indisciplinés tiennent l'environnement en abandonnant un peu partout leurs déchets souvent alimentaires, bouteilles, canettes, boîtes de sandwiches ou de fast-food. Et aussi encombrants - matelas, appareils ménagers - alors que l'on trouve maintenant partout des déchetteries.

Cependant, l'autre jour, j'ai rencontré le comble au bord de la route.

J'avais cru un moment que c'était une légende colportée sur Internet, tant ça me paraissait « gros » et puis voilà que j'en ai eu la preuve, à quelques kilomètres de Tonnerre, ville bourguignonne à admirer d'un point de vue signalé sur la route d'Auxerre. C'est en ce lieu superbe que je décidais donc de m'offrir un panorama pour agrémenter mon casse-croûte et effectivement le coup d’œil sur la ville pittoresque de Tonnerre valait bien un petit arrêt. Halte qui esthétiquement parlant fut partiellement gâchée.

En effet, marchant le long de la glissière de sécurité, pain au chocolat à la main, j'ai constaté (beurk) l'abandon d'une bouteille d'un litre en plastique dont l'eau de source cristalline avait été remplacée par un liquide aussi suspect que jaunâtre.

Je ne l'ai pas expertisé, mais la preuve me semblait faite que certains conducteurs, ou chauffeurs ne prenant pas le temps de s'arrêter pour la pause pipi, se soulagent dans une bouteille dont ils se débarrassent ensuite en la balançant dans la nature.

Double faute donc car d'une part l'auteur de cette incivilité n'avait pas utilisé les poubelles pourtant signalées, d'autre part car il avait sans doute pris le risque d'uriner tout en conduisant ce qui est encore plus dangereux que de téléphoner. Imaginez la scène !

On trouve d'ailleurs abondamment sur le net l'évocation de cette pratique souvent attribuée à des routiers ne prenant pas le temps de s'arrêter alors qu'il est recommandé de se reposer, de se dégourdir les jambes, toutes les deux heures.

En fouinant sur le web, j'ai même découvert qu'on trouve dans le commerce des urinoirs jetables dont je ne donnerai pas la marque et qui contiennent un produit absorbant.

Ces sacs de route disposent d'une ouverture de 5,5 cm de diamètre ce qui paraîtra confortable à la plupart des messieurs s'étant débrouillés auparavant avec des bouteilles d'eau minérale au goulot étroit.

Le fabriquant de ces urinoirs prend d'ailleurs le soin d'en déconseiller l'utilisation en conduisant, ce qui induit et même confirme que cette tentation existe bel et bien.

Mais pour ce qui me concerne, quand je suis en voiture, la pause pipi est toujours l'occasion du plaisir de la pause café. Et à vélo, le problème ne se pose pas, puisque je ne suis pas un coureur du Tour de France, risquant lui d'être verbalisé pour avoir pissé en public (infraction récurrente) sans cesser de pédaler.

Toujours est-il que ces bouteilles abandonnées, ajoutées à tous les autres rejets dans la nature, font que... la coupe est pleine !

Un peu de civisme, que diable ! Mais j'ai bien peur que cet appel ne s'apparente à pisser dans un violon.

Incivisme sur la route : quand les conducteurs pissent dans des bouteilles...et les balancent sur le bas-côté
Incivisme sur la route : quand les conducteurs pissent dans des bouteilles...et les balancent sur le bas-côté
Incivisme sur la route : quand les conducteurs pissent dans des bouteilles...et les balancent sur le bas-côté
Tag(s) : #Actualité, #Vie quotidienne, #Voyage

Partager cet article

Repost 0