Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut leur répondre du tique au tac : les tiques, dangereux acariens vecteur de Lyme

Maladie de Lyme, une pandémie ?

C'est un sujet qu'en tant que randonneur et amoureux de la nature j'aurais aimé ne pas avoir à traiter : celui de la recrudescence des tiques. Mais il faut bien faire circuler cette information et provoquer une prise de conscience accrue. Est-ce une conséquence du réchauffement climatique ? Toujours est-il que ces acariens forestiers, d'abord connus pour infester les chiens auxquels elles inoculent les germes de la piroplasmose, maladie mortelle pour les canidés, sont également très dangereux pour l'homme. Les tiques lui communiquent une autre maladie, celle de Lyme qui bien que rarement mortelle est très invalidante si elle n'est pas soignée au premier stade, alors qu'il semble qu'aujourd'hui, la médecine en France ne soit pas encore tout à fait prête à faire face à ce qui se présente comme une véritable pandémie, occasionnant chez ses victimes bien des souffrances chroniques.

Vilain arachnide

Si je vous parle des tiques aujourd'hui, c'est parce que j'ai rencontré en Bourgogne ce vilain arachnide et qu'à son propos j'ai recueilli des témoignages, tant d'un randonneur pratiquant la course d'orientation que d'un chasseur, ayant parmi leurs connaissances un congénère gravement atteint.

Les tiques, dont un certain pourcentage sont infectées, s’attrapent dans les hautes herbes, les broussailles, mais aussi les jardins, les terrains de golf (ainsi que me l'a confié une pharmacienne qui y fut mordue), etc...

Tous menacés

C'est dire que sont menacés non seulement les chasseurs, travailleurs forestiers, ramasseurs de champignons, sportifs ou pêcheurs à la ligne, mais aussi tous les promeneurs qui marchent ou font du VTT en sous-bois et dans les chemins herbus

Les tiques sont particulièrement présentes et contagieuses dans l'est de la France, dans la région parisienne, dans le Limousin et le Massif central – le pourtour méditerranéen semblant plutôt épargné, d'après ce que j'ai lu - et pour beaucoup d'usagers des milieux naturels il va falloir choisir entre les importants risques encourus et la pratique normale de l'activité, ce qui est pour le moins bien attristant. La situation s'avère particulièrement grave dans certaines régions des USA et la maladie est très présente en Allemagne.

Traitement rapide de la maladie

Si l'on veut quand même marcher hors pistes il convient de choisir des vêtements bien couvrants, de préférence clairs afin d'y repérer ces saletés de petites araignées, d'utiliser des répulsifs, de s'examiner au retour à la maison et de consulter le toubib au moindre doute car la guérison de la maladie de Lyme passe par un traitement rapide en cas d'érythème ou de troubles inhabituels.

Il faut aussi avoir toujours sous la main un tire-tiques qui permet de se débarrasser correctement du parasite. Ça se trouve en pharmacie et c'est bon marché.

Prise de conscience des autorités

Toujours est-il que la prise de conscience doit être développée, tant chez les usagers de la sylve en particulier et de la nature en général qu'au niveau des autorités sanitaires car les tiques sont capables de nous amener à renoncer à bien des activités de plein air, préoccupation que je n'avais pas, adolescent, quand je parcourais les bois à longueur de journée, jambes nues, sans jamais être mordu par un acarien.

Point de vue perso : Les tiques risquant de continuer à pulluler, la lutte contre la maladie de Lyme, et d'autres infections également transmises, devra finalement passer par l'éradication des tiques elles-mêmes, mais sans nuire à tous les autres arthropodes. Il faudrait découvrir et favoriser le bon prédateur de tiques, à l'instar des coccinelles qui dévorent les colonies de pucerons. Les chercheurs ont du pain sur la planche.

Bon ! Je me console en pensant que pendant longtemps encore, on pourra parcourir bocage et forêts à vélo en empruntant les petites routes en macadam, voire les chaussées empierrées.

PS : J'ai découvert aussi sur internet une explication sur l'apparition de la maladie dont l'esprit est proche de la théorie du complot : méfiance donc quant aux sites la colportant.

Voici l'adresse de l'un des sites qui m'a paru intéressant et semble-t-il sérieux sur le sujet et incite à prendre conscience du problème

http://www.tiquatac.org/tiques.html

Photo : mon beau-frère venait justement de débarrasser son chien de nombreuses tiques bien vivantes.

CHIENS

Précaution : Je pense que les possesseurs de compagnons à quatre pattes devraient systématiquement les protéger des tiques avec une lotion spéciale, type Frontline ? ce qui pourrait aussi contribuer à protéger l'environnement et donc les humains. Et faut d'ailleurs éviter de dormir avec un chien susceptible d'être infecté.

Il faut leur répondre du tique au tac : les tiques, dangereux acariens vecteur de Lyme
Il faut leur répondre du tique au tac : les tiques, dangereux acariens vecteur de Lyme
Il faut leur répondre du tique au tac : les tiques, dangereux acariens vecteur de Lyme
Tag(s) : #Actualité, #Randonnée, #Sport, #Santé, #Nature

Partager cet article

Repost 0