Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'heure de l'apéro : pas d'eau dans le (Jean-Pierre) Pernod
Paradoxalement, quand il parle météo, climat et particulièrement sécheresse, le fameux Jean-Pierre Pernaut (pardon pour le jeu de mots dans le titre) est intarissable puisqu'il use d'une source jamais à sec : évoquer longuement la pluie et (surtout) le beau temps.

Vous allez me dire que bien d'autres chaînes de télévision font la même chose, et vous aurez raison. Mais vous avouerez qu'à la fin d'un été où tous les jours on nous a « abreuvé » de canicule, 6 minutes de plus, au journal de 13 heures, le 13 septembre, ça faisait beaucoup. Surtout pour toujours ressasser les mêmes choses et diffuser les mêmes plates interviews, ayant un goût de déjà entendu, sur le fait qu'on recharge les batteries, qu'on n'oublie pas la crème solaire, qu'on pose un indispensable chapeau sur la tête des bébés, que les commerçants ont le sourire, qu'on ferme hermétiquement les volets et fenêtres, qu'on sort plutôt le matin et que le soleil est bon pour le moral, sans oublier de s'extasier sur le climat de Dunkerque qui ce jour-là valait bien celui de Nice. Donc que des lieux communs.

Mais juste après, le 13 heures n'a consacré qu'une minute et demie à un inquiétant fait-divers situé à Romans-sur-Isère, où à l'occasion d'un incendie provoqué et provoquant, une bande de cinquante énergumènes a tendu quasiment un guet-apens aux pompiers et à la police accueillis à grands coups de projectiles. En plein état d'urgence. La déclaration de la maire m'a laissé sur ma faim et j'aurais apprécié une enquête journalistique approfondie sur la situation sociale de la ville moyenne, théâtre des excès de notre époque déboussolée.

Dans la capitale de la chaussure tout le monde n'est pas bien dans ses pompes...

A la place de ce type d'informations j'ai appris que les plantes d'automne ont actuellement trop chaud.

Mais elles auront peut-être trop froid dans une semaine, ou trop soif, ou trop d'eau, ce qui enrichira le journal télévisé en panne de bons sujets. Espérons que les averses à venir, à partir desquelles se rédigeront des nouvelles récurrentes-nées, rafraîchiront aussi l'esprit des jeunes excités dont les déplorables échauffements reprendront certainement après l'hiver, foi de... "météospectateur".

A l'heure de l'apéro : pas d'eau dans le (Jean-Pierre) Pernod
Tag(s) : #Société, #Infos

Partager cet article

Repost 0