Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cyclisme sous la canicule : le monde appartient aux lève-tôt

En période de canicule, alors qu'une campagne télévisée de prévention martèle qu'il faut boire tous les quarts d'heure et ne pas faire d'efforts physiques, sous peine d'une foule de maux dont les crampes et la tenue de propos incohérents, je crois que la voie de la sagesse, c'est d'appliquer le vieux principe que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Eh oui, quand le soleil est de plomb à partir de onze heures, il suffit de profiter des heures fraîches de la fin de la nuit et du début du jour, d'ailleurs bien plus tempérées que celles de la soirée et du début de la nuit.

C'est donc avec bonheur que je viens d'aller grimper à vélo la côte de Barnay que j'ai rebaptisée le col de la Croix Vermont et le lendemain celle du Haut-Folin qui à 901 mètres d'altitude est le point culminant du Morvan, à 600 mètres au dessus de la ville d'Autun.

Pour ce faire, il suffit de se munir d'un bon éclairage pour rouler en toute sécurité entre loup et chien, par une délicieuse fraîcheur qui avoisine quand même les 18°. Et de bien remplir d'eau son bidon.

Ce n'est qu'au retour, quand il n'y a plus de côtes à grimper, que les rayons de Phébus, bien que loin du zénith, commencent à chauffer mais restent très agréables le long des derniers kilomètres.

Délices alors d'un petit café alors que la journée commence à peine, et qu'il sera possible de profiter, sans regrets, d'activités plus calmes ou même des joies du farniente, en bénissant cette canicule qui favorise la sieste !

Cela dit, quand je croise (alors que j'ai depuis longtemps remisé ma monture) des cyclotouristes heureux au vélocipède croulant sous 30 kg sacoches, j'admire qu'ils parviennent ainsi à s'adapter à la chaleur, démontrant qu'à 33 ou 35 degrés, le corps humain est certainement bien plus résistant que d'aucuns ne l'imaginent, et dans bien des domaines.

Si résistant qu'il serait débilitant de l'épargner exagérément !

C'est démontré mais, aux amoureux de la petite reine, un minimum de précautions s'impose quand même... *

Bon ! Et maintenant, il est temps pour moi d'aller tâter le bitume refroidi alors que l'horizon pâlit à peine..

* Boire avant la soif, manger avant la faim, et se protéger des UV

Cyclisme sous la canicule : le monde appartient aux lève-tôt
Tag(s) : #Sport, #MA RUBRIQUE DU VELO

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :