Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris

Balade souterraine dans le temps et dans le milieu naturel des chauves-souris

Vous avez donc vu qu'il y a pas mal de choses à montrer et à dire de Berrieux dans l'Aisne (voir les articles précédents).

Vous avez donc vu aussi que la guerre a fait des ravages dans ce village aujourd'hui paisible, non loin du Chemin des Dames, de triste mémoire, dont on célébrera le centenaire l'an prochain, les combats (auxquels participa mon grand-père maternel) ayant été d'une telle violence, ayant tant haché les gens et la terre, que des communes avaient été rayées de la carte.

C'est pourquoi on ne trouve pas, à ma connaissance, de monument centenaire à Berrieux. Cependant Pascal a réussi à m'en montrer un : c'est un vieux souterrain, dans la craie, sous sa maison, qui comme bien d'autres ici, remonte au Moyen-Age. Aujourd'hui cette profonde cavité dans le calcaire n'est plus reliée au réseau de galeries qui parcourent le sous-sol de bien d'autres endroits de la commune et de nombreuses agglomérations dans la région. Ces souterrains furent à l'origine des carrières d'où l'on extrayait la craie pour construire les bâtiments, en suivant j'imagine les meilleures veines de roche, tendre mais permettant néanmoins de bâtir.

Ensuite ces souterrains, ces cavités, servirent de refuges, de cachettes, lors des conflits, permirent aux gens de passer d'une maison à l'autre, d'un lieu-dit à l'autre, et ainsi de s'échapper. Pour être plus fréquentables, voire confortables, elles furent améliorées, aménagées, maçonnées aussi et certaines maçonneries ainsi qu'on le verra sur les photos, sont de grande qualité. Par le passé, j'en ai visitées, notamment à Lezennes près de Lille, à Naours et à Arras. Sans oublier bien sûr à proximité la caverne du Dragon où se réfugiaient les poilus de la Grande Guerre.

Aujourd'hui, les propriétaires peuvent en faire différents usages : y entreposer du vin dans des conditions parfaites et aussi des légumes. On peut aussi bien sûr, expliquait Pascal, y faire pousser des endives ou des champignons.

Et puis, ces souterrains captivants jouent un rôle important dans la survie de plusieurs espèces de chauves-souris qui y passent l'hiver accrochées à la paroi, y trouvant, quelle que soit la météo, la garantie d'une dizaine de degrés et d'une certaine hygrométrie, ce qui suffit au confort de leur long sommeil lors duquel elles abaissent considérablement leur température corporelle et leur rythme cardiaque. C'est au début de la belle saison qu'elles ressortent la nuit pour y chasser les insectes, et se refaire une santé avant de se reproduire dans d'autres gîtes plus chauds : les greniers et notamment les clochers qui en manquent pas dans la plaine !

*A suivre aussi une balade photographique vers Corbeny.

Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Balade souterraine dans le temps et dans un  milieu naturel des chauves-souris
Tag(s) : #patrimoine, #nature

Partager cet article

Repost 0