Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vieille gare pour illustrer l'artisanat des bretelles : bon succès à Mage et à son entreprise artisanale !
Une vieille gare pour illustrer l'artisanat des bretelles : bon succès à Mage et à son entreprise artisanale !

Il peut se passer des choses magiques sur l'Internet et je vais vous en donner un exemple. Figurez vous que je reçois un e-mail charmant, sur l'adresse de ce blog, d'une certaine Marion que je ne connais pas et qui me dit avoir trouvé sur ce petit journal mon article déjà ancien parlant de la gare de Dracy-Saint-Loup en Bourgogne

Recherchant me dit-elle des lieux atypiques, retro et plein de poésie, elle me demande (merci pour sa courtoisie) d'utiliser ma photo de la gare sur son Facebook pour illustrer sa page consacrée à son activité de créatrice de bretelles.

Je me demande, et je lui demande, quel rapport existe entre des bretelles et une gare désaffectée, un peu ruinée. Car ce ne sont pas des bretelles routières.

Et elle me répond que le l'endroit l'inspire, que c'est un lieu à part, le lieu de tous les possibles, qu'elle a toujours rêvé d'habiter une gare, et que le fait de pouvoir mettre en scène son travail de cette manière lui donne envie de faire revivre certains endroits oubliés et pleins de charme. Son intention dit-elle est de créer de petites saynètes photos autour de la thématique « en attendant le train ».

Bien sûr j'ai autorisé la publication de ma photo sur son Facebook et j'y ai découvert que c'est l'histoire d'une petite fille à l'imagination vagabonde, aimant un univers joyeux et sensible fait de broderies et de gueules de loup, et que Mage est une petite marque française créant une bretelle se racontant avec indolence : accessoire bohème et intemporel, pour lequel l'entreprise « éco-friendly » qui la fabrique défend la nature et utilise des matières naturelles et vivantes comme le lin, colorées avec des teintures végétales, s 'inspirant notamment des plantes (mais je n'en dis pas plus, vous verrez tout le descriptif sur la page Facebook)

Il faut savoir aussi que les modèles, uniques, sont confectionnés à la main, dans les différentes tailles des petites filles, d'autres gammes étant à venir. C'est tentant.

Aux dernières nouvelles, Marion m'a indiqué que son entreprise était désormais immatriculée au répertoire des métiers, qu'elle avait d'abord voulu travailler les tissus de ses mains. La création de sa spécialité de bretelles a succédé à d'autres recherches portant sur les accessoires pour cheveux et les broches en patchwork qui lui ont permis de découvrir la broderie.

Maintenant, Marion veut développer sa marque autour de cet accessoire unique, la teinture végétale étant au centre de la démarche, et d'autres gammes étant envisagées pour les petits garçons, les femmes enceintes, les boutonnières de mariage…

Pensant à diffuser ses produits dans les boutiques pour enfants et orientées vers la création, Marion envisage aussi d'organiser des ateliers autour de la teinture végétale.

Voilà donc une photo de gare SNCF qui nous aura emmené loin ; pour en savoir plus, il suffira de prendre le train de... Facebook qui là se montre bien plaisant, plein des couleurs et de la poésie de l'enfance !

Bonne chance et bon succès à Mage et à ses bretelles, accessoire symbolique puisqu'il rapproche... l'arrière de l'avant !

Pour illustrer je vous mets des copies d'écran du Facebook de Marion

https://www.facebook.com/bouquetdeficelles/

Une vieille gare pour illustrer l'artisanat des bretelles : bon succès à Mage et à son entreprise artisanale !
Une vieille gare pour illustrer l'artisanat des bretelles : bon succès à Mage et à son entreprise artisanale !
Tag(s) : #Art, #Culture, #Vie quotidienne

Partager cet article

Repost 0