Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors

J'imaginais bien que la superbe ville de Puebla nous réserverait des surprises, mais pas celle-là : dès le mercredi matin, temps froid et pluie ininterrompue sur la cité héroïque contrariant le projet d'excursion à Cholula car un temps plus clément est nécessaire à la bonne découverte de la grande pyramide, dans cette belle ville de la périphérie poblana.

Comme j'ai besoin d'aller dans le centre-ville pour trouver une billetterie, je suis confronté à l'absence d'imper dans la valise, ce que résout le personnel d'accueil de l'hôtel en me prêtant gentiment deux immenses parapluies. Et nous voilà partis (en taxi) pour les hauteurs de Puebla couronnées de plusieurs forts défensifs, environ 100 mètres au dessus de la ville. Nous demandons au chauffeur de nous conduire au fort de Guadalupe où se trouve le musée de la bataille de Puebla mais il se trompe dans l'immense parc boisé consacré au fameux « 5 de Mayo » (5 Mai) et il nous lâche au fort de Loreto, ancien sanctuaire, intéressant aussi, mais qui n'est pas notre but. Après en avoir fait le tour, direction le fort de Guadalupe, sous des averses tenaces, à travers un immense parc qui comporte nombre de monuments et centres d'attraction dont un vaste musée régional d'archéologie, un planétarium, un tout nouveau téléphérique panoramique et aussi des itinéraires de découverte pédestre et cycliste. Un espace historique et de plein air. Mais tout cela sous la pluie battante…

FIERS MEXICAINS

Nous arrivons au point culminant du site, le fort de Guadalupe construit sur les ruines d'un ermitage du 16e siècle, le musée intégrant les murs de l'ancien sanctuaire bien restaurés.

Musée fort intéressant qui évoque donc la victoire dont les Mexicains sont fiers, celle du 5 mai 1862 sur les troupes impériales françaises, fait d'armes qui changea l'histoire du Mexique et qui a fait que le général vainqueur sur l'armée alors la plus fameuse du Monde, Ignacio Zaragoza a complété de son nom celui de la cité ainsi devenue Heroica Puebla de Zaragoza. C'est un vrai musée didactique dominant de vastes horizons, offrant la vue sur de prestigieux monuments, intéressant aussi par sa reconstitution de la bataille en bronze et par son belvédère sur la cité, armé de canons. Cité qui nous paraît lointaine sous l'averse, quand le Popo, normalement visible, est caché par les nuées.

Il n'y a pas de taxi en vue, nous nous rapprochons de la boutique du marchand de glaces (au chômage forcément ce jour-là !) chez lequel se sont abrités les policiers chargés de la sécurité du site. Je me renseigne auprès d'eux et ils se montrent fort aimables, utilisant leur radio de service pour faire venir un taxi jusque là. Quoiqu'on puisse penser, nous avons toujours reçu un bon accueil des policiers mexicains fort serviables.

Pas question de déjeuner en terrasse aujourd'hui : nous dégotons un petit restaurant très typique et chaleureux en centre-ville avant de partir à la découverte d'autres centres d'intérêt, toujours sous nos parapluies tandis que les « poblanos » (gentilé de la cité) grelottent en ne parlant plus que du « climat »… Ils sont emmitouflés comme à Chamonix en janvier!

Il faut d'abord dégotter pour Brigitte d'autres chaussures que ses sandales aérées et trempées : dans un magasin se trouve la bonne affaire, des bottines fort confortables à moins de 20 euros…

Nous visons le musée José Luis Bello y Zetina, belle demeure joliment meublée ayant conservé son atmosphère située dans une rue piétonne pittoresque, mais il est exceptionnellement fermé, alors nous nous rabattons près de la cathédrale sur la galerie du trésor d'icelle dont l'exposition est riche d'objets et de documents sur la construction de la cathédrale, son iconographie et aussi sainte Thérèse de Jésus (d'Avila), à ne pas confondre avec sainte Thérèse de l'enfant Jésus (de Lisieux) plus contemporaine.

Un autre musée nous tente : la Casa del Dean, où nous trouvons un ensemble étonnant de fresques. La façade du 16e siècle est de style Renaissance et dans cette maison du Doyen (de la cathédrale, poste important) on trouve une cavalcade de sybilles, femmes prophètes de l'antiquité, ainsi que les Triomphes, allégories tirées du poème fameux de Pétrarque. Fresques bien conservées car longtemps recouvertes de papier peint ! Etrange choix pour la maison d'un prêtre ! Cette « casa » est le plus ancien bâtiment civil de la cité. A ne pas manquer!

Que de lieux étonnants, donc, dans cette ville de Puebla qui nécessiterait plus d'une semaine pour tout visiter !

De retour à l'hôtel, magnifiquement établi autour du cloître d'un vieux monastère, encore un ancien lieu sacré, le restaurant situé dans le déambulatoire glacial et humide nous paraît peu accueillant alors qu'il doit être fort convivial par beau temps. Le dîner nous sera servi dans la chambre par un personnel vraiment charmant, celui du « Quinta Real » sur lequel je reviendrai sans doute.

Détail : en écrivant cet article, je regarde le thermomètre, dans la maison de Cuerna : à peine 16° et pas de chauffage, sinon deux petits radiateurs d'appoint qui ne chauffent pratiquement pas l'immense volume de la salle de séjour... Le Mexique ce n'est pas toujours la chaleur tropicale, il peut être muy frio du moins selon le point  de vue des gens du cru. 
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Une « bonne » journée sous la pluie à Puebla capitale héroïque aux multiples trésors
Tag(s) : #Tourisme, #patrimoine, #Art

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :