Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A se demander si les Français ont voté FN ou ont voté LE PEN, mais le front républicain reste nécessaire

A se demander si les Français ont voté FN ou ont voté LE PEN, mais le front républicain reste nécessaire


Douloureuse gueule de bois en ce lendemain d'élections régionales. Quand on voit le score atteint par la droite extrême dans la France septentrionale, pourtant vieille région de gauche, ou du côté de la Méditerranée, c'est à se demander si plus du quart des votants, donc seulement un gros huitième des électeurs, a réellement été conquis par les idées frontistes ou, au contraire, s'est laissé séduire par les héritières du clan Le Pen : par l'aspect rassurant de la tata qui a su plus ou moins dédiaboliser le FN, par l'aspect séduisant de la très jeune nièce ne manquant pas de charme juvénile malgré ses maladresses.

Toujours est-il que face à cette nouvelle mise en garde, plus alarmante que jamais, les citoyens démocrates se doivent de réagir avec pragmatisme et les partis républicains de mener la réflexion qui s'impose.

Sachant que le Front National représente un véritable danger pour l'avenir de la France, que ce soit en matière de politique intérieure ou d'image à l'étranger, le sursaut est nécessaire, et dans un premier temps, il faut faire barrage - dans les régions - aux appétits de l'extrême droite. Ce sera particulièrement ardu au nord de Paris, mais dans tous les cas, il faut que les candidats arrivés en troisième position se retirent. En la matière, J.C. Cambadélis a bien agi en annonçant le retraite de trois listes socialistes.

Et puis il faut déjà penser à la présidentielle et aux législatives. Ces scrutins ne favorisent - heureusement pas - celui qui arrive en tête, comme cela se produit lors des élections régionales, et Marine Le Pen se trouve donc encore très loin de l’Élysée.

Cependant son élection à la tête du Nord-Pas-de-Calais-Picardie pourrait lui servir de tremplin et à force de gagner des points, sa position se renforce : il en faudra sûrement passer en 2017 par le front républicain que prône le sage Jean-Pierre Raffarin contrairement à Nicolas Sarkozy, lequel n'a jamais brillé par sa clairvoyance, jouant bien trop « personnel » comme un mauvais footeux.


MAIS LES FRANCAIS NE SONT PAS PRETS A PORTER CETTE TENDANCE A L'ELYSEE...

MAIS LES FRANCAIS NE SONT PAS PRETS A PORTER CETTE TENDANCE A L'ELYSEE...

Tag(s) : #Politique, #Edito

Partager cet article

Repost 0