Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prohiber les combustibles domestiques : mesure insuffisante ou superflue ?

Dans la perspective de la COP21 et la présence attendue à Paris de nombreux chefs d'états dans un climat déjà tendu après les attentats, la préfecture de Police de Paris a pris pour les 412 communes de l'unité urbaine une décision inattendue voire étonnante. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 13 décembre.

Outre l'interdiction logique de l'achat et du transport de matériel pyrotechnique,( qui devrait à mon avis être une réalité toute l'année), la préfecture interdit la vente des combustibles domestiques, bouteilles de gaz, produits pétroliers, sous entendu que ces liquides inflammables pourraient servir à confectionner des bombes artisanales.

En soit, la décision n'est pas mauvaise, mais elle servira à quoi si les stations services proposant de l'essence et du diésel restent ouvertes ? Pas difficile de faire le plein de super et de le transvaser ensuite dans un quelconque récipient.

De plus si l'arrêté interdit les pétards et autres engins, il n'interdit pas les autres produits dangereux que l'on trouve en droguerie : produits à usage agricole, acides, produits d'entretien contenant des gaz toxiques, je n'en dirai pas davantage pour ne pas donner de mauvaises idées à des personnes susceptibles d'être malfaisantes, bien que ces personnes n'aient pas du tout besoin qu'on leur donne des idées dans ce domaine, hélas.

En plus, les personnes mal intentionnées, s'il y en a, ont déjà dû faire leur stock

Ainsi donc l'arrêté, soit n'a pas lieu d'être, soit est incomplet, mais néanmoins corrigible, n'est-ce pas ?

Je n'ai pas vu non plus qu'on interdise la vente des armes dont le port est prohibé bien qu'elles soient en vente libre, ni des outils tranchants dont l'usage pourrait être détourné. Car mille objets peuvent devenir une arme par destination. Liste trop longue pour être publiée ! On ferme tout, et on se terre chez soi ? Déjà qu'on conseille à la fois de ne prendre ni l'auto, ni les transports en commun, sans être sûr que les vélos pourront passer...

Mon illustration est celle d'une station service non française pour que nul ne se sente... visé !

PS : c'est un peu comme la vente d'alcool interdite dans les boutiques de stations service mais pas dans les supermarchés qui vendent de l'essence...

Tag(s) : #Actualité, #TERRORISME

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :