Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le calme laisse ouïr l'abeille qui butine.

Les maisons endormies cernent un fier clocher

Qui veille enraciné tel le roide berger

De l'agreste vallon où le bœuf blanc rumine

La chapelle était ouverte, et l'auberge s'est montrée accueillante.
La chapelle était ouverte, et l'auberge s'est montrée accueillante.

La chapelle était ouverte, et l'auberge s'est montrée accueillante.

A mi-pente du signal d'Uchon, sommet notable du Morvan,

le village de La Chapelle-sous-Uchon offre de belles perspectives

sur les vallons bucoliques qui descendent entre les ombrages,

comme sur les sommets lointains qui bleuissent à l'horizon.

Il n'y a pas foule dans la rue principale, mais deux pôles d'attraction sont aimables,

l'auberge de la Grousse où l'on peut déjeuner agréablement,

et l'église restée ouverte, occasion d'apprendre qu'elle appartient

à la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal, du nom d'une canonisée

du cru, Dijonnaise qui vécut non loin, à Monthelon, devenu ainsi

lieu de pélerinage.

Jeanne de Chantal, fondatrice de l'ordre de la

Visitation, était la grand-mère de la marquise de Sévigné dont

on retrouve la trace tout près : l'auteur des fameuses lettres

finança les ponts à bec de Mesvres, pour éviter que les porteurs

de sa chaise ne se mouillent dans le courant du Mesvrin quand elle se

rendait à Toulongeon, dont le château se trouvait

en contrebas de La Chapelle-sous-Uchon.

* Pour s'abonner à Mon Petit Journal, voir colonne de droite, sous les catégories, il suffit d'inscrire son e-mail, et c'est sans engagement ni diffusion de l'adresse e-mail.

L'un des vallons de la Chapelle-sous-Uchon

L'un des vallons de la Chapelle-sous-Uchon

Dans l'église, l'histoire de la sainte du cru racontée au public.

Dans l'église, l'histoire de la sainte du cru racontée au public.

Tag(s) : #Poésie, #patrimoine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :