Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis

Photo : le musée Jumex à Polanco, face au musée Soumaya

Polanco, c'est une ville moderne incluse dans la ville antique de Mexico, un lieu de grande activité et de luxe qui ne cessera jamais de nous étonner. Polanco, c'est... l'Amérique !

J'y avais été emballé par trois visites successives du musée Soumaya, créé par le milliardaire mexicain Carlos Slim, première fortune mondiale, lequel avait choisi un écrin architectural aux milles facettes pour présenter sa prestigieuse collection d'oeuvres d'art, dont de fabuleuses sculptures de Dali et de Rodin...sans oublier le Mexicain Diego Rivera, les impressionnistes, les peintres renommés d'Amérique latine.

Eh bien juste en face, l'actionnaire principal de Jumex, industrie importante de boissons à base de fruits, Eugenio Lopez Alonso, vient d'ouvrir un nouvel espace à sa collection d'art moderne, par l'intermédiaire de sa fondation. En effet un musée avait déjà été créé sur le site de son importante usine Jumex d'Ecatepec, ville industrielle dans l'état voisin de Mexico.

Le second établissement qui vient d'être inauguré, bâtiment dessiné à Polanco par l'architecte David Chipperfield, s'il prend la silhouette d'une usine au toit en dents de scie, est d'un très grand raffinement, offrant de vastes salles inondées de lumières, et se montrant luxueux jusque dans les toilettes en marbre du rez-de-chaussée...

Les visiteurs y sont accueillis actuellement sans bourse délier (du moins n'ai-je rien payé), à l'instar de la gratuité du musée Soumaya.

Sans commentaire autre que l'affirmation de mon admiration béotienne, car mes connaissances en art moderne sont trop modestes pour que je m'y risque, voici une visite en images de ce musée inauguré en novembre 2013 et dont on admirera les œuvres aussi étonnantes les unes que les autres, à la suite de la présentation réalisée par James Lee Byars. Elles déconcerteront sans doute, mais ne laisseront pas indifférent, et c'est bien là l'essentiel.

Et puis on y joue, tant au billard qu'à faire du courant électrique à vélo, et l'essentiel, c'est que le courant passe...

Voici pour conclure lien http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/28/inauguration-du-musee-jumex-a-mexico-sobre-et-ouvert_3521541_3246.html vers un article du journal Le Monde sur le même sujet, un article très intéressant mais qui m'a étonné dans la mesure où il oppose le musée Jumex au musée Soumaya, ce dernier étant vilipendé, ce qui n'a pu que m'étonner dans la mesure où le musée Soumaya, tant sa première édition à San Angel que l'apothéose de Polanco, m'a toujours ravi. Serai-je trop bon public ? Toujours est-il que j'ai aimé le même jour les ivoires asiatiques du musée Soumaya dont je traiterai dans un prochain article. D'accord, il y a de l'argent en ce haut lieu. Mais il y en a aussi dans l'autre (moins quand même), et ce fric industriel est employé à offrir le spectacle de l'art à tous et même aux plus modestes. On ne s'en plaindra pas. Je crois bien que je retournerai avec plaisir au musée de Carlos Slim, sans bouder pour autant le musée Jumex !

 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis
 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis
 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis
 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis
 Le muséeo Jumex à Polanco,México, en face de Soumaya, deux merveilles en vis-à-vis
Tag(s) : #Tourisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :