Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fête de la Guadalupe, à Jiutepec le 12 décembre

Photo : Ils courent pour ND de la Guadalupe, au petit matin

Chaque nouvelle balade vers Jiutepec ne ressemble en rien à la précédente. Jiutepec est une grande ville du sud de Cuernavaca dont le centre ressemble à celui d'un bourg, mais qui a la taille de la ville de Lille ! Alors que le cœur de la cité est chaleureusement animé, d'autres quartiers fourmillent d'activités économiques ou se montrent plus verdoyants de par leur vocation résidentielle. Nous ne sommes qu'à 1350 m d'altitude, bien plus bas que Cuernavaca, ville étagée sur la chaîne volcanique.

J'y suis retourné le 12 décembre, grande fête de la Vierge de la Guadalupe qui rassemble des millions de personnes à Mexico, mais qui mobilise aussi beaucoup en dehors de la Capitale. Ainsi, non loin de la maison, ai-je fait (à vélo) un bout de route avec des pèlerins, coureurs à pied accompagnés de mini-bus qui portaient à bout de bras des effigies de la Madone, et faisaient halte en chantant quand ils arrivaient à une chapelle.

Un peu plus loin, devant un oratoire, quartier de San-Anton, célèbre pour sa cascade, un groupe de fidèles et de musiciens entonnaient des cantiques alors qu'il était que 7 h du matin. A mon arrivée à Jiutepec, en un peu plus d'une heure, j'ai trouvé dans le centre une animation inhabituelle : mariachis qui donnaient l'aubade à un magasin arborant les effigies de N.D. de la Guadalupe, grand-messe en cours de célébration dans l'église franciscaine datant du début du 16e siècle, marché bien vivant dans l'atrium de ce sanctuaire, déjà très fréquenté, foule tant sur le Zócalo (grand-place) que dans la rue piétonne et commerçante, non loin du mercado couvert où hurlaient déjà les hauts-parleurs.

On aurait dit, en ce matin du 12 décembre, que tout le monde était tombé du lit. Il est vrai que le temps très ensoleillé invitait à mettre le nez de dehors, par exemple pour visiter les installations des horticulteurs et pépiniéristes qui embellissent de leurs productions colorées la route conduisant à Cuernavaca.

On rencontrait bien, parfois, des visages fatigués par une nuit qui avait du être blanche, pour cause de fête. En effet, dès les petites heures, avec une nette recrudescence à l'aube, pétards et fusées ont été tirés dans toute l'agglomération comme c'est la tradition en décembre, et notamment le 12 de ce mois.

La route à vélo m'ayant donné faim, je suis rentré vers 8 h 30 dans un petit restaurant familial où l'on m'a servi aimablement, comme petit-déjeuner, des tortillas de maïs faites à la main sous mes yeux, de la saucisse en sauce bien pimentée et du riz blanc, repas arrosé d'un Nescafé. Le tout pour l'équivalent de 2€ (35 pesos). De quoi repartir en gardant en tête, parmi bien d'autres, une curieuse image : celle de l'arbre de Noël installé sur la grand-place, et abritant sous sa frondaison formant comme une grotte, une superbe crèche. Ici, au Mexique, la religion est bien présente dans les espaces publics.

Il faudra que je revienne à Jiutepec à une autre époque, pour en voir les installations balnéaires, ou m'intéresser à la montagne aux pierres précieuses qui a donné son nom à la cité.

Pour terminer sur une note gaie, disons aussi que Jiutepec organise un festival du rire, qui a eu lieu le 11 décembre, dommage de l'avoir manqué !

Un pèlerinage qui est une course à pied

Un pèlerinage qui est une course à pied

Aubade des mariachis

Aubade des mariachis

Ferveur en musique du côté de San Anton

Ferveur en musique du côté de San Anton

L'arbre de Noël de Jiutepec abrite la crèche

L'arbre de Noël de Jiutepec abrite la crèche

Tag(s) : #Randonnée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :