Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un tel sujet n'est pas facile et c'est pourquoi je me réjouis ce matin de la qualité des commentaires que j'ai eu le plaisir de lire, à la suite de l'article ci-après, ce qui démontre qu'autour d'un blog ou de blogs peut se constituer un véritable réseau de qualité, bien inspiré, où la réflexion est juste et honnête.

Ainsi les lecteurs, souvent auteurs eux-mêmes, peuvent-ils apporter beaucoup au contenu d'un site internet, et l'enrichir en permanence. Merci à vous et bonne continuation. 

Souvent, un article de blog est dépassé en importante par ses commentaires, c'est une belle récompense. 

Vous qui ouvrez cette page de blog n'aurez pas de doute sur l'origine du texte, car comme pour le Port-Salut c'est écrit (au-)dessus !

Illustration extraite du site de 20 minutes, merci!

Mais ce n'est pas le cas de tout ce qu'on peut lire ou voir sur le net, ce qui fait débat depuis longtemps, une controverse amplifiée par la récente affaire de la dégueulasse ligue du LOL...

Si en tant qu'ancien journaliste j'ai toujours préféré signer de mon nom mes écrits - seul moyen qu'ils soient engagés - car je pense que signer de son nom c'est montrer que l'on prend toutes ses responsabilités, et que l'on fera le maximum pour honorer sa signature, je dois quand même spécifier que le pseudonyme peut avoir diverses raisons d'être.

Beaucoup en usent, sans en abuser, chez mes ami(e)s blogueurs et ce peut être un moyen, tout simplement, de protéger sa vie privée, ce qui est honorable.

Le vrai pseudo - qui reste une forme d'identité puisqu'il n'est pas  vraiment secret pour tous - peut aussi, pour un journaliste, un écrivain, offrir la possibilité d'écrire ailleurs, en dehors de son entreprise principale ou de son genre littéraire premier. Ainsi, un journaliste de presse d'information pourra-t-il signer discrètement une rubrique dans une publication marquée politiquement sans risquer d'engager son employeur. Ainsi un écrivain pourra-t-il s'adonner à un second genre littéraire...

Et je ne parlerai pas de ces noms de scène ou pseudonymes que se donnent en toute légitimité tant les auteurs que les artistes et qui représentent en fait leur véritable identité.

Tout cela est fort acceptable. Ce qui l'est moins, c'est d'utiliser non des pseudonymes honnêtes, mais  des faux noms multiples permettant de nuire, à visage masqué, sur le net, et notamment sur les réseaux sociaux. Vous constaterez que sur les sites de rumeurs, les noms des  auteurs ne figurent jamais...

Certes il est toujours possible de remonter, ce qui nécessite des démarches, jusqu'aux (f)auteurs d' insultes, diffamations, fausses nouvelles, publications illicites, mais l'anonymat d'un pseudo les protège cependant dans la majorité des cas, ou du moins leur donne l'impression d'une protection leur permettant de continuer à nuire, ou tout simplement à se lâcher bêtement dans des commentaires parfois odieux.

Un débat sur l'anonymat du web devient donc opportun et il sera au moins nécessaire que l'on puisse arriver plus vite à  l’identification de l'auteur d'un message, quel qu'il soit, sur le net. 

J'ai entendu que l'absence de possibilité d'anonymat représenterait une atteinte à la liberté d'expression et à la démocratie! Je ne le pense pas, sûr que la liberté  n'est pas la licence et que la liberté des uns s'arrête bien  là où commence celle des autres.

On doit donc souhaiter un grand nettoyage du net qui commencera par davantage de clarté. Beaucoup, sous leur propre nom, publieront moins de conneries et feront davantage attention au style et à l'orthographe que sous un pseudo. Ce sera toujours ça de gagné pour notre langue que malmènent certains réseaux sociaux!

En fait, il en est de même pour ce qui est de circuler sur la voie publique : la loi, qui est juste, nous interdit de nous balader masqués  ou porteur d'un voile intégral, alors que dans les manifs violentes, les casseurs ont tous le visage caché pour commettre leurs exactions...

Aux pouvoirs publics de réfléchir à ces importantes questions, et aux hébergeurs de l'internet de faire un peu le ménage dans cette nébuleuse qui reste la meilleure et la pire des choses.

Cette rubrique est bien sûr ouverte aux commentaires, qui évidemment ne seront pas anonymes, sous peine de non publication, les pseudos connus restant amicalement tolérés !

Par Dominique Arnaud

 

Tag(s) : #Edito, #Internet

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :